Médaille pour la soumission du khanat de Kokand - 1876



Historique

Cette médaille en bronze clair a été instituée le 26 novembre 1876 sous le règne de l’empereur Alexandre II pour commémorer la fin de la campagne contre le khanat de Kokand, qui se déroula entre le 6 août 1875 et le 6 septembre 1876 (1)(2).

La ville d’Asie centrale de Kokand est située au Sud-Est de la ville de Tachkent sur la rivière Syr-Daria dans la vallée de Fergana, à l'Ouest de la Chine, à l'Est du khanat de Bokhara. Le khanat de Kokand était déjà important au Xe siècle et devint la capitale du khanat Ouzbek , mais fut conquis par les Perses, devenant un état vassal jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Le territoire de l'ancien état du khanat est aujourd’hui divisé entre les républiques d’Ouzbékistan et du Kirghizistan.

Dans les années 1860, les Russes avaient conquis la plupart des territoires du Turkestan, comme les régions situées au Nord du khanat de Kokand. En 1865, la principale ville du Khanat de Kokand, la ville fortifiée de Tachkent, centre historique des routes commerciales entre la Chine et l’Asie centrale avait été prise par les troupes russes du général Cherniaev. Par le traité de janvier 1868, le khanat était déjà devenu un protectorat russe.

Des attaques sporadiques de bandes armées en provenance du khanat furent le prétexte pour les Russes attendaient pour déclencher une nouvelle campagne et prendre sa capitale, Kokand.

Une expédition punitive menée par le général Michel Skobelev, envahit le khanat en traversant la vallée de Fergana. Le khan de Khiva fut contraint de signer un traité avec la Russie, par lequel le khanat devenait un état vassal de l’empire russe.

Le général fut décoré pour bravoure de l’ordre de Saint-Georges de 3e classe, pour la bataille victorieuse de Balichki. Une année plus tard, le général deviendra un des héros de la guerre de 1877-1878 contre la Turquie, qui se traduira par la libération de la Bulgarie de l’occupation turque.

Cette médaille a été décernée à tous les personnels militaires, prêtres, personnels de santé, volontaires, officiels civils du district militaire du Turkestan, qui participèrent à la soumission du khanat de Kokand (1) (2).

Caractéristiques

Avers : monogramme cyrillique de l'empereurs Alexandre II "A II" sommé d'une couronne impériale. Un second type postérieur fait apparaître un large ruban sous la couronne.

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

Revers : à la périphérie une inscription cyrillique indique : "Médaille pour la soumission du khanat de Kokand - 1876", au centre les dates de la campagne 1875-1876.

Diamètre : 28 mm.

Ruban : Parti de l'ordre de Saint Georges et de l'ordre de Saint Vladimir. Le 13 août 1911 (CJ), l'empereur Nicolas II, stipula par un décret, que tous les personnels blessés dans ces actions devaient ajouter un ruban perdendiculaire (de même) sur le ruban de cette médaille (1).

Frappe : il existe au moins 2 frappes différentes de cette médaille en bronze clair (1).

Notes :

(1) ROMANOV (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, pp. 190-191.
(2) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, p. 54.
(3) KOUZNETZOFF - (Alexandre A), Les ordres et les médailles de la Russie, Édition de l'université de Moscou. Ouvrage russe, 1985, 480 pages, p. 150 et 234.

 
/ Phaléristique russe / Croix et médailles / Médailles du règnes de Alexandre II /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006