Croix et médailles s Alexandre II  russie

Croix et médailles russes sous le règne de Alexandre II (1855 - 1881)

alexandre II romanov

Pendant les 26 ans de règne de Alexandre II, on peut noter de nombreux événements importants en Russie : la libération des serfs, les guerres du Caucase, d’Orient (de Crimée), la guerre russo-turque de 1877-78, l’annexion de l’Asie Moyenne (mineure, centrale). Tous ces événements se reflètent dans l’apparition de nouvelles décorations russes, tels que «Pour la soumission de la Tchetchénie et du Dagesthan», «Pour la défense de Sébastopol», «Pour efforts pour l’affranchissement des serfs», «Pour la campagne de Khiva» ainsi que les différentes médailles pour la guerre russo-turque.


Dénomination
Date de création
Importance de la partie
Insigne de distinction de l'ordre de Sainte-Anne
(médaille deSainte-Anne)
1855
*****
Médaille pour la défense de Sébastopol
1855
***
Médaille de la guerre d'Orient (de Crimée) - 1853-1856
1856
***

Croix pour le clergé commémorative de la guerre d'Orient (de Crimée) - 1853-1856

1856
***
Insigne de distinction de l'ordre militaire
(croix de Saint-Georges 2e modèle)
1856
*****
Insigne de distinction de l'ordre militaire pour non chrétien
(croix de Saint-Georges pour non chrétien 2e modèle)
1856
**
Médaille pour bravoure (de Saint-Georges) 1er modèle
1856
**
Médaille pour la soummision de la Tchétchénie et du Dagesthan 1857-1859
1860
***
1861 **
Médaille du sauvetage
1863
**
Médaille "Pacification de la Pologne" - 1863-1864"
1865
***

Médaille pour la soummision de l'Ouest du Caucase - 1859-1864

1864
***
Croix pour service au Caucase - 1859-1864
1864
***
Médaille pour la campagne de Khiva
1873
***
Médaille pour la soumission du khanat de Kokand
1876
***
Médaille pour bravoure (de Saint-Georges) 2e modèle
1878
**
1878
***
Médaille pour la libération de la Bulgarie - 1877-1878
1878
**
Médaille pour la prise d'assaut de Geok-Tépé - 1881
1881
***

Par ailleurs, avec celles-ci, on continuait d’attribuer aussi les médailles instituées par les précédents empereurs. On vit également apparaître, de nouveaux rubans, formés en associant dans le sens de la longueur deux autres rubans des ordres russes.

Le ruban des médailles (et des ordres) est fixé sur un support rigide à cinq côtés (le plus souvent une plaque métallique avec système de fixation du ruban, ainsi qu’une broche pour le fixer sur le costume). Un grand nombre de pays slave adopteront ce système, aussi parle-t-on souvent de ruban «à la slave» en opposition aux médailles pendantes à ruban «à la française». Ce système de fixation existe toujours de nos jours dans l’actuel Fédération de Russie.

Au sujet, de la profusion des rubans existant en Russie, André Ivanovitch Delvig* raconte dans ses souvenirs comment le 6 avril 1866, dans une gare de Saint-Petersbourg, Alexandre II s’est brusquement approché de lui et a demandé :
- « Quelle est cette médaille d’argent que vous portez ? »
- « Pour la campagne en Hongrie » répondit Delvig
- « Et sur quel ruban se porte-elle ? »
- « Sur la réunion des rubans de Saint-André et Saint-Vladimir »
- « Et quels sont les rubans sur lesquels est fixé ta médaille ? »
Delvig regarda sa poitrine et vit que la médaille était portée sur le ruban de Saint-André et Sainte-Anne. Son valet de chambre s’était trompé.
- « De pareilles combinaisons entre les rubans, comme tu as sur ta médaille, n’existent pas ! » dit le souverain mécontent et il s’éloigna.
Delvig était sidéré, comment l’empereur avait-il pu parmi autant de gens qui accompagnaient sa famille à Tsarskoe Selo, et dans l’éclairage médiocre dans la gare, remarquer de loin ce malencontreux ruban !

Informations divers

Voici, les principales sources, ouvrages et sites Internet que j'ai consultés sur le sujet.

* André Ivanovitch Delvig (1813-1887), ingénieur, général-lieutenant du coprs des ingénieurs (1868). Le système hydrolique de Moscou et de plusieurs autres cités, ainsi que de nombreuses voies férrées ont été construits sous sa conduite. Il est l'un des fondateur et le premier président (1866-1870) de la Société Technique Russe. Il devient sénateur en 1870. Il est également l'auteur d'ouvrages sur Pouchkine, Gogol, Herzen.


/ Début de page / Phaléristique russe / Croix et médailles /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006