Médaille des Drozdovski - 1918


Historique

Médaille en argent instituée par le général Dénikine par l'ordre n° 191 de l'Armée des Volontaires du 25 novembre 1918, pour commémorer la marche, sans précédent, des toupes du colonel Michel Gordiéyévitch Drozdovski qui parcourirent 1 200 verstes (un peu plus de 1 200 kilomètres) pour rallier le Don à partir de la ville roumaine de Iassy. Elle est décernée à tous les participants de cette marche.

La formation de troupes volontaires contre les bolcheviques en 1917-1918 n'était pas l'apanage du territoire du Don. Ainsi, sur le front Roumain dans la ville de Iassy, dès la fin de 1917, se forme l'équivalent de plusieurs groupes de volontaires. L'un de ces groupes, la 2e division, forte de 1 063 personnes (667 officers, 370 soldtas, 14 médecins et prêtres et 12 infirmières) sous les ordres du colonel d'état-major M.G. Drozdovski réussit à quitter la Roumanie le 26 février 1918 et parcourt 1 200 verstes en livrant plusieurs batailles afin de rejoindre l'Armée des Volontaires du général Kornilov sur le voïsko du Don. En chemin, des volontaires vont rejoindre les effectifs des "merles" (jeu de mot sur le nom de Drozdovski qui en russe signifie "merle").

Après avoir percé sur le front du Don, et livrer combat le 25 avril 1918 devant Novotcherkasse où il se place avec ses 1 200 hommes sous les ordres du général Dénikine qui revient de la première campagne du Kouban - campagne des glaces. Son détachement est intégré à l'Armée des Volontaires sous la dénomination des 3e et 4e divisions des "merles".

Ci-contre, le colonnel Michel Gordiéyévitch Drozdovki (1881 - 1919).

Afin de perpétuer le souvenir de cette marche, les descendants étaient autorisés à porter cette décoration dans le cercle de famille.

Caractéristiques

Avers : médaille ovale, sommée de de deux épées croisées sous l'œilleton, pointes en haut, bordée à droite d'un rameau de chêne (au regard de l'ambitieuse campagne à venir) à gauche d'un rameau de laurier (qui symbolise la réussite du projet). Au centre, sur un promontoire la Russie sous les traits d'une femme coiffée d'une kokochnik, coiffe traditionnelle russe, armée à droite d'une épée au dessus d'un précipice, portant à gauche un drapeau (tricolore russe). Une troupe de soldats armés rejoint la femme, symbolisant la réunion des forces russes combattantes pour la réunification. Au fond, un levé de soleil rayonnant.

Pour voir le revers passez le pointeur sur la croix gauche.

Revers : plsuieurs inscriptions en cyrillique, en haut sur deux lignes "marche des drozdovski", dans un écus au centre sur cinq lignes "Don - Iassy - 1 200 vertes - 26-II - 25 avril 1918", enfin sur deux lignes sont gravés les nom, prénom et patronyme du récipiendaire.

Diamètre :

Ruban : aux couleurs nationales (blanc, bleu, rouge) avec un ruban perpendiculaire.

Frappe : il existe au moins deux modèles differents de cette médaille.

Notes :

- Catalogue d'une vente aux enchères sur : Ordres, médailles, décorations, insignes, fanions, livres, Mes Dominique Delavenne, Didier Lafarge, Paris - Drouot, octobre 1991, 44 p, texte p. 34 et illustartions p. 35.
- Kouznetzoff - (Alexandre A), Les ordres et les médailles de la Russie, Édition de l'université de Moscou. Ouvrage russe, 1985, 480 pages, pp. 318 et 340, illustration pp. 344.
- Grey (Marina), Bourdier (Jean), Les Armées Blanches, Paris, 1968, 288p., voir le chapitre "L'arrivée des "merles" pp.105-112.


/ Début de page / Phaléristique russe / Croix et médailles / Médailles blanches /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006