Médaille pour la paix avec les Suèdois - 1790


Historique

Cette médaille a été instituée en 1790 sous le règne de l'impératrice Catherine II de Russie pour commémorer la signature du traité de paix signé le 2 août 1790 (CJ) à Verala entre la Russie et la Suède.

Le roi Gutsave III avait accédé au trône de Suède en 1771, convaincu qu'un jour ou l'autre il devrait reprendre à la Russie les anciens territoires suèdois récemment perdus et s'assurer à nouveau la maîtrise maritime en mer baltique.

Quand, en 1787, l'empire ottoman reprit les opérations militaires contre la Russie, Gustave III estima que le moment était venu de lancer également ses attaques terrestres et navales contre l'empire de l'impératrice Catherine II, en pretexant un traité d'alliance avec la Turquie.

La Suéde déclara la guerre à la Russie en 1788. La phase clés de cette guerre fut la grande opération suèdoise d'assaut par voie amphibie contre la place de Vyborg. Les batailles navales furent indécises, mais les suèdois perdirent trop de vaisseaux, ils ajournèrent les opérations terrestres et se retirèrent.

Des négociations de paix furent entamées et les articles des traités de paix de Nystad en 1721 et d'Abo en 1743 furent reconfirmés.

Aucune médaille russe ne fut instituée pour commémorer la bataille navale de la baie de Vyborg. Une décision grandement influencée par l'amertume des amiraux russes contre leur commandant en chef, l'amiral Chichagov, qu'ils accusèrent de manque d'audace dans cet engagement, perdant ainsi l'occasion d'anéantir une fois pour toute d'une complète destruction la flotte ennemie.

Cette médaille octogonale en argent, a été décernée à tous les combattants qui ont activement participé entre 1788 et 1790 à la guerre contre la Suède.

Caractéristiques de la médaille

Avers : médaille octogonale dans le sens de la hauteur, en argent. Un médaillon ovale, délimité par un double fin liseré, présente un buste tronqué face à droite de Catherine II, ceint d'une couronne de laurier. En pied, deux rameau de chêne et d'olivier sont attachés à la base par un ruban.

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

Revers : Dans la partie haute figure une inscription cyrillique entourée d'une couronne de laurier, sur trois lignes indique "pour service et bravoure". Dans la partie base, sous un liseré, figure une inscription cyrillique entourée sur trois lignes indique "Paix avec les Suèdois conclue le 3 août 1790".

Diamètre : de 27 à 30 mm x 30 à 42 mm

Ruban : aux couleurs de l'ordre de Saint-Vladimir. Il s'agit de la première médaille décerné aux couleurs de l'ordre de Saint-Vladimir, ordre nouvellement créé le 22 septembre 1782. En 1790 fut promulgué un oukaz : «pour toutes les troupes qui se trouvaient opposées aux ennemis, en actes, décerner à chaque individu, une médaille sur ruban rouge rayé de noir».

Notes :

Romanov (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, pp. 96-97.
Werlich (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union. p 34.
Durov (Valery), Les ordres russes, du XVIII au début du XXe siècle, Moscou, 1997, "L'éclaireur", ISBN 5-09-006711-2, 160 p, p. 59.
Krivtsov (Vladimir D.), ABEPC n°3, Tzar's awards, badges, jettons and attributes, catalogue for collectors price guide, Moscou, 1997, 200 pages, p. 33.
Kouznetzoff (A.A), Les ordres et les médailles de la Russie, Édition de l'université de Moscou. Ouvrage russe, 1985, 480 pages, pp. 137 et 176.


/ Phaléristique russe / Croix et médailles / Médailles du règne du Catherine II /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006