Croix et médailles russes du règne de Catherine II (1762 - 1796)

Avec le règne de Catherine II, la tradition des médailles de masse de l’époque de Pierre Ier, revint au goût du jour. L’histoire des médailles de ce temps là, reflète aussi l’épanouissement de la maestria artistique des médaillistes russes. Avec l’époque des guerres russo-turques de 1768-1774, la tradition des médailles de guerre remises en masse s’établit définitivement. Les dix dernières années du XVIIIe siècle sont marquées par une maîtrise remarquable de l’art militaire russe. Sur l’avers des médailles de cette période, est représenté le portrait de la jeune Catherine II, ou son chiffre et sur le revers le plus souvent, une simple inscription, laconique, mais compréhensible.


Dénomination
Date de création
Importance de la partie
Médaille pour la bataille près de la rivière Kagul
1770
**
Croix d'honneur pour la prise de la forteresse d'Otchakov - officier
1789
***
Médaille pour la prise de la forteresse d'Otchakov - pour sous-officier et soldat
1789
***
Croix d'honneur pour la prise de la forteresse d'Izmaïl - officier
1791
***
Médailler pour la prise de la forteresse d'Izmaïl - pour sous-officier et soldat
1791
****

Médaille pour la paix avec les Suèdois

1790
**

Médaille pour la paix avec les Turcs

1793
**
Croix d'honneur pour la prise de Praga - officier
1795
***
Médaille pour la prise de Praga - pour sous-officiers et soldat
1795
***

Sous Catherine II apparurent les premières médailles civiles, pour une maison d’éducation, «aux députés de la commission», «pour la vaccination contre la variol », une médaille pour l’expédition de Caretchev / Saretchev ( ?) «Gloire de la Russie», ainsi que de nombreuses médailles pour faits militaires comme «Pour la victoire de Kagul», «Pour la victoire de Tchesme» toutes deux portées au ruban de Saint-André.

En 1769 fut institué l’ordre de Saint-Georges et rapidement apparue la première médaille portée au ruban de Saint-Georges «Au vainqueur ». Elle avait une forme rhomboïdale. Elle a été décernée aux soldats qui se trouvaient en activité dans l’armée (probablement limitée à la seule armée du Sud) , au moment de la conclusion de la paix de 1774 avec la Turquie. Par la suite de nombreuses croix et médailles furent décernées à ce ruban, comme pour la prise d' Otchakov (croix d'officier, médaille pour sous-officier et soldat), d’Izmaïl» (croix d'officier, médaille pour sous-officier et soldat), de Praga (croix d'officier, médaille pour sous-officier et soldat)

Même chose avec l'ordre de Saint-Vladimir institué en 1782. La médaille pour la conclusion de la paix avec la Suède fut la première à laquelle on attribua le ruban de l'ordre de Saint-Vladimir.

Informations divers

Voici, les principales sources, ouvrages et sites Internet que j'ai consultés sur le sujet.


/ Début de page / Phaléristique russe / Croix et médailles /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006