Médaille commémorative
du 200e anniversaire de la victoire navale de Gangut - 1914

Historique

Médaille en bronze léger instituée le 12 juin 1914 (CJ) sous le règne de l'empereur Nicolas II, pour commémorer le jubilé du 200e anniversaire de la bataille navale de Gangut (Gangout – Hanko) qui avait eu lieu le 27 juillet 1714 (CJ).

La bataille navale de Gangut, a été la première victoire navale de la marine de guerre naissante de Pierre Ier sur la flotte suédoise du contre-amiral Ehrenskjöld. Aussi, jouit-elle d’une grande aura en Russie. A la suite, de cette victoire, une médaille commémorative créée en 1714 (en or pour les officiers et en argent pour les marins et soldats) avait récompensé tous les participants à la bataille.

Cette médaille a été décernée en 1914 :

- A tous les officiers de marine, ayant participé aux manifestations commémoratives organisées à cette occasion. Le ruban de Saint-André porte alors une chaîne en or formant en V entre les deux coins supérieurs du ruban et passant dans le système de suspension de la médaille.

- A tous les autres grades subalternes des centres d’entraînement et de formation de la marine, des marins aux cadets de la marine, présents sous les drapeaux le jour anniversaire de la bataille. La médaille est alors juste portée au ruban de Saint-André.


En 1909, un des quatre cuirassés de la classe Petropavlosk porte le nom de Gangut (23 000 toneaux – 181 mètre de long pour 26 de large - 1 126 hommes d’équipages – 23 nœuds – 12 x 305mm,16 x 120mm, 4 x 47mm, 4 tubes lance torpilles), voir illustration ci-dessous. Il sera opérationnel en 1914, De nos jours encore, à la date du 9 août, des cérémonies ont lieu, notamment à Moscou au monument dédié au 300e anniversaire de la création de la marine russe, sous l’égide de ministère de la Défense, afin de commémorer le souvenir de cette première victoire navale russe.

Caractéristiques

Avers : buste en armure et manteau avec le cordon de Saint-André, de Pierre Ier couronné de laurier, face à droite entouré d’une inscription cyrillique formant un ovale traduisible par «Pierre-le-grand, Empereur et autocrate de toutes les Russies»

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

Revers : au centre reprise du revers de la médaille de 1714, avec à la périphérie une inscription cyrillique reprenant celle de 1714 «consécration et fidélité surpassent la force » et l’additif suivant «Première victoire navale à Gangut»

Diamètre : 30 - 28 – 27 – 21 mm (2). Celle de 28 mm est la plus répandue.

Ruban : ordre de Saint André, simple ou avec une chaîne en or pour les officiers, cf modèle ci-contre à gauche.

Frappe : il y aurait eu au moins 4 frappes officielles différentes de cette médaille en bronze clair (2), ainsi que des frappes privées en bronze foncé et en argent.

Notes

(1) Romanov (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, pp. 262-263.
(2) Kouznetzoff - (Alexandre A), Les ordres et les médailles de la Russie, Édition de l'université de Moscou. Ouvrage russe, 1985, 480 pages, p. 135 et 254.
(3) Werlich (Robert), Russian orders, decorations and medals, pp. 63.




/ Début de page / Phaléristique russe / Croix et médailles / Médailles du règne de Nicolas II /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006