phaleristique russe

Médaille "Pour la prise de deux navires suédois" - 1703

Historique

Médaille (en or pour les officiers et en argent pour les marins et les soldats des régiments du Préobrajenski et Séménoski), créée sous le règne de Pierre Ier, pour commémorer la prise, le 7 mai 1703 (CJ), de deux navires suédois, dans le cadre de la Guerre du Nord qui avait commencé en 1700.

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

L'action se situe peu de temps après la prise de la forteresse suédoise de Nieuschantz (à l'emplacement de la vieille citadelle novgorodienne de Kanets) sur les bords de la Neva, par le régiment Preobrajenski de la garde le 1er mai 1703.

La galiote Gedan (Gäddan) (10 canons) et la goélette Astrild (8 canons) de l'escadre suédoise du vice-amiral Gideon von Numers entrèrent dans la Neva et jetèrent l'ancre au large d'Ekaterinhof, afin de se renseigner sur les forces russes dans les parages, ne soupçonnant pas que la forteresse était déjà occupé par les Russes.

Dans la nuit du 6 au 7 mai 1703, trente barques ayant à leur bord des soldats des régiments Preobrajenski et Semionovski commandés par Pierre Ier, alors capitaine de bombardiers et le lieutenant Alexandre Menchikov abordèrent les navires suédois. Après un violent combat, les Suédois se rendirent.

Ci-dessous, gravure de P.Pikart, intitulée Capture de la galiote Gedan et la goélette Astrild le 7 mai 1703.

Pour cet exploit, Pierre Ier et Alexandre Menchikov, Gavriil Golovkin, furent décorés de l'ordre de Saint-André par le premier chevalier et doyen de l'ordre, Féodor Golovine. Pierre Ier fit frapper des médailles en or pour les officiers avec des chaînes et d'argent pour tous les hommes ayant participé à l'assaut.Ainsi lors de la prise de la galiote Gedan et la goélette Astrild

Caractéristiques

Avers : buste en cuirasse de Pierre Ier jeune face à droite, portant des lauriers, avec en circonférence l'inscription cyrillique : "Tsar Pierre Alexeïevitch souverain de toutes les Russies".

Revers : une représentation des deux navires suédois entourés des barques russes surmontés d'une couronne et d'une main issant d'un nuage portant au dessus de la couronne des branche de lauriers et à la circonférence l'inscription cyrillique suivante : "Ce qui paraît impossible peut être réalisé", en bas se trouve la date de 1703.

Diamètre : 62 et 54 mm pour celle en or et 55 mm pour celle en argent.

Port : la médaille en or est dotée d'un chas et se porte à une chaine d'or en sautoir, en revanche aucune information pour celle en argent, peut-être portée au ruban de Saint-André ?

Notes

- Kouznetzoff - Kouzetsov (A.A), Les ordres et les médailles de la Russie, Édition de l'université de Moscou. Ouvrage russe, 1985, pp. 135 et 163.
- Romanov (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, pp. 62-63
- Krivtsov
(Vladimir D.), ABEPC n°3, Tzar's awards, badges, jettons and attributes, catalogue for collectors price guide, Moscou, 1997, 200 pages, p. 30.
- Durov (Valery), Les ordres russes, du XVIII au début du XXe siècle, Moscou, 1997, "L'éclaireur", ISBN 5-09-006711-2, 160 p, p. 26.


/ Phaléristique russe / Croix et médailles / Médailles du règnes de Pierre Ier /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006