Port des différentes classes des ordres de chevaleries

Principes généraux

Les réglementations du gouvernement concernant les ordres russes sont loin d'être simples. Elles concernent essentiellement le port très complexe des décorations, d'une part en fonction du type d'habit civil ou militaire que l'on porte, d'autre part en fonction des différentes classes que l'on possède soit dans un même ordre, soit dans des ordres différents.

Du XVIIIe au milieu du XIXe siècle (vers 1855), il convenait de ne porter que la plus élevée des classes dans chacun des ordres existants. Normalement, un récipiendaire, lorsqu'il obtenait une classe supèrieure dans un ordre donné, retournait au Châpitre de l'ordre ses anciens insignes.

Du 5 août 1855 jusqu'en 1870, afin de respecter cette première règle, les militaires portaient la classe la plus élevée de l'ordre gagnée dans l'action, de même les civils portaient la classe la plus importante.

Cette même année, apparaît le principe d'attribuer des ordres "avec glaives" tant à des militaires qu'à des civils afin de montrer leur participation active au combat. Dans un même ordre et à classe égale, les insignes "avec glaives" sont plus prestigieux que ceux obtenus à titre civil donc sans glaives.

Après 1870, tous les ordres "avec glaives", étaient portés sans tenir compte des différentes classes des ordres. Ultérieurement, cela s'appliqua à tous les ordres de n'importe quelle classe, incluant ceux décernés pour mérite de non-combattant.

Les règles de port des décorations ont changé de nombreuses fois et ont été définitivement établies et confirmées par Alexandre III. Le 5 décembre 1889 pour les militaires et le 31 mai 1890 pour les fonctionnaires civils.

Au début du XXe siècle, un individu était autorisé à porter l'intégralité de ses décorations, qu'elles soient civiles ou militaires. Mais les variétés avec "épées croisées" étaient toujours plus estimées que les simples croix.

Toutes les classes des ordres de Saint-Georges et de Saint-Vladimir doivaient toujours être portés par leurs récipiendaires.

Port des premières classes

• On porte généralement, l'ordre de création le plus ancien .
• Les récipiendaires des ordres de Saint-André, Sainte-Catherine, Saint-Georges, Saint-Vladimir et Saint-Stanislas, portent en écharpe un ruban large aux couleurs de l'ordre, passant sur l'épaule droite et au bas duquel est attaché l'insigne. La plaque correspondante à l'ordre était porté sur le côté gauche de la poitrine.

Saint-André Sainte-Catherine Saint-Georges Saint-Vladimir Saint-Stanislas

• Les récipiendaires des ordres de Saint-Alexandre-Nevski, de l'Aigle Blanc et Sainte- Anne, portent en écharpe un ruban large aux couleurs de l'ordre, passant sur l'épaule gauche et au bas duquel est attaché l'insigne. La plaque correspondante des ordres de Saint-Alexandre-Nevski et de l'Aigle Blanc, était porté sur le côté gauche de la poitrine.

Saint-Alexandre-Nevski Aigle Blanc Sainte- Anne

• La plaque de l'ordre de Sainte-Anne est la seule à faire défaut à cette règle: elle se porte sur le côté droite de la poitrine.
• L'ordre du mérite agricole, ne comporte qu'une seule classe, mais à l'inverse des ordres à classe unique, l'insigne attaché au ruban de l'ordre se porte sur le côté gauche de la poitrine.

Port des secondes classes

• Les récipiendaires de tous les ordres portent en sautoir l'insigne de l'ordre, attaché par un ruban aux couleurs de l'ordre.

Sainte-Anne Saint-Stanislas

• Les plaques se portent également pour l'Ordre de Saint-Georges, l'Ordre de Saint-Vladimir et l'Ordre de Saint-Stanislas lorsqu'il est remis à un étranger.

Saint-Georges Saint-Vladimir Saint-Stanislas

Port des troisièmes classes

• Les récipiendaires des ordres de Saint-Georges et Saint-Vladimir portent en sautoir l'insigne de l'ordre, attaché par un ruban aux couleurs de l'ordre, mais sans les plaques sur la poitrine.

Saint-Georges Saint-Vladimir

• Les récipiendaires des ordres Sainte-Anne, Saint-Stanislas portent l'insigne attaché au ruban de l'ordre sur le côté gauche de la poitrine.

Sainte-Anne Saint-Stanislas

Port des quatrième classes

• Les récipiendaires des ordres de Saint-Georges et Saint-Vladimir portent l'insigne attaché au ruban de l'ordre sur le côté gauche de la poitrine.

Saint-Georges Saint-Vladimir Sainte-Anne Sainte-Anne

• La modeste 4e classe de l'ordre pour Sainte-Anne "Pour Bravoure" est attribuée exclusivement pour un exploit de guerre individuel. L'insigne est directement fixé sur la lame ou le fer de l'épée en fonction du modèle réglementaire de chacune des armes. Toutefois le récipiendaire de 4e classe de Sainte-Anne pouvait éventuellement porter l'insigne de 4e classe attaché à un ruban de l'ordre comme pour l'insigne de la 3e classe de l'ordre.

Afin d'avoir une idée de synthèse des toutes ces informations, j'ai composé un tableau "idéal" en 1913 (dernière refonte des statuts de l'ordre de Saint-Georges) où figurent tous les ordres et toutes leurs classes. Il propose une hiérarchie subjective, mais, qui je pense, aurait pu être le reflet exact d'une société russe particulièrement soucieuse des honneurs, des apparences, de leurs attributs et de leurs ports.


/ Début de page / Phaléristique russe / Ordres russes /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006