Ordre impérial de Saint-André l'apôtre le premier nommé de Russie

Historique de l'ordre

L'ordre sous Pierre le Grand

L'ordre nouvellement créée fut au début essentiellement une décoration militaire qui récompensa les officiers pendant les guerres qui fit Pierre le Grand contre les Turcs jusqu'en 1700, puis contre les Suédois.

Les statuts de l'ordre (non approuvés par Pierre le Grand) datant de 1720 n'évoque aucune clause restrictive à la nomination d'un chevalier, et que cette nomination dépend uniquement du bon vouloir de l'empereur ou de l'impératrice régnante, grand-maître de l'ordre.

Ci-contre, portrait de l'empereur Pierre Ier par Jean-Marc Nattier vers 1717. On voit ici, la plaque portée à gauche et l'ordre de Saint-André porté au ruban de l'ordre. Image retravaillée et trouvée à l'adresse suivante : http://www.fortunecity.com/
victorian/hornton/890/RussiaNew/peter1.jpg

Initialement, le nombre des titulaires de l'ordre ne devait jamais dépasser vingt-quatre membres, dont au moins douze pour des récipiendaires de naissance russe. Mais déjà sous le règne de Pierre le Grand, on compte 38 chevaliers dont au moins 12 étrangers.

L'ordre jouit d'un grand prestige. Justus Jull, ambassadeur danois aurpès de la cours de Pierre le Grand entre 1709 et 1711, observe dans ses notes que "L'empereur lui même, traite ses insignes de l'ordre avec une grande attention et ne les portent seulement qu'en de grandes occasions. Il n'est pas rare de voir les grands dignitaires décorés de l'ordre, arborer à la boutonnière une médaille d'or platte portant une représentation de Saint-André, à la place des véritables insignes de l'ordre" .

Ci-contre médaille de substitution de l'orrdre de Saint-André. Illustration retravaillée à partir d'une photographie originale issue du livre The orders of Russia, page 18.

Le souverain Valence Constantin (1688-1714) fut décoré clandestinement de l'ordre pour sa sympathie à l'égard de la Russie, aussi ne fait-il pas partie officiellement de la liste des récipiendaires de l'ordre, mais est quand même compté parmi les 38 chevaliers décorés sous le règne de Pierre Ier.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006