Ordre impérial de Saint-André l'apôtre le premier nommé de Russie

Historique de l'ordre

L'ordre sous Paul Ier

Le 5 avril 1797 (?AC), le jour de son couronnement, Paul Ier, grand réformateur des ordres russes, signe un décret spécial qui est le premier document officiel à confirmer les statuts de l'ordre de Saint-André et confirmer l'existence des autres ordres décernés sous son règne (ordres de Sainte-Catherine, Saint-Alexandre-Nevsky ainsi que l'ordre holstinois de Sainte-Anne que Paul Ier russifie). En effet, les deux ordres créés par Catherine II (ordres de Saint-Georges et de Saint-Vladimir) n'y sont pas mentionnés et ne seront pas décernés sous son règne.

Ci-contre, portrait du prince A.B. Kourakine, qui porte ici le costume de cérémonie porté à l'occasion de la fête de l'ordre de Saint-André, ainsi que le collier et la plaque de l'ordre.

Image retravaillée et trouvée à l'adresse suivante : http://www.rusmuseum.ru/img/cd200.jpg

A partir de 1797, le récipiendaire devenait automatiquement chevalier de 1re classe des ordres de Saint-Alexandre-Nevski et de Sainte-Anne. On trouve dans ce document de nombreux renseignements sur les différents uniformes de cérémonie portés par les chevaliers des différents ordres .

Ces statuts insistent sur les devoirs qu'ont les chevaliers et qui consistent à préserver la foi, aimer son prochain, et faire acte de charité. Les chevaliers qui étaient amenés à voyager en Russie avaient pour obligation de visiter les écoles, les institutions pour les malades et infirmes, avec une exception pour les hôpitaux militaires, et de faire à leur retour un rapport à l'empereur, afin d'apporter une aide, des modifications ou des réformes aux établissements ainsi visités.Selon ses statuts, l'ordre ne pouvait être décerné qu'à un noble d'origine irréprochable. Il était de fait un ordre qui récompensait les têtes couronnées et les premiers personnages de l'État .

Toujours sous son règne, les 12 premiers titulaires sont nommés chevaliers-commandeurs, les trois plus anciens reçoivent 1 000 serfs, les 4 suivants 800, et les 5 derniers 700 serfs. Ce privilège était donné pour la vie, et après la mort d'un des membres, il était donné au senior suivant sur la liste des titulaires.

Paul Ier décerne l'ordre au dernier roi de Géorgie, George XII .


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006