Ordre impérial de Saint-André l'apôtre le premier nommé de Russie

Historique de l'ordre

L'ordre sous Paul Ier / L'ordre décerné au clergé

Selon ses statuts, l'ordre ne pouvait être décerné qu'à un noble d'origine irréprochable. Il était de fait un ordre qui récompensait les têtes couronnées et les tous premiers personnages de l'État .

Paul Ier instaura la pratique d'étendre l'attribution de l'ordre de Saint-André, mais aussi tous les autres ordres, au clergé. Le premier homme d'église à devenir chevalier d'un ordre de chevalerie fut le métropolite de Novgorod et Saint-Petersbourg Gavriil, en novembre 1796. De même, Pierre Levchine (1737-1812), dit le métropolite Platon, archevêque de Moscou en 1775 et qui fut chargé par Catherine II d'enseigner la religion au grand-duc héritier, le futur Paul Ier, reçut également l'ordre de Saint-André ainsi qu'un autre ordre russe .

Toujours sous son règne, les 12 premiers titulaires sont nommés chevaliers-commandeurs, les trois plus anciens reçoivent 1 000 serfs, les 4 suivants 800, et les 5 derniers 700 serfs. Une place dans chaque catégorie est réservée pour un membre du clergé. Ce privilège était donné pour la vie, et après la mort d'un des membres, il était donné au senior suivant sur la liste des titulaires.

Pierre Levchine dit le métropolite Platon qui porte ici l'ordre de Saint-André en sautoir, ainsi que la plaque de l'ordre, (collection particulière de Michel Brodsy).

Illustration retravaillée à partir d'une photographie, issue du livre Les grands ordres de chevalerie.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006