Ordre impérial de Saint-André l'apôtre le premier nommé de Russie

Historique de l'ordre

L'ordre sous Alexandre Ier

Sous Alexandre Ier, tout nouveau titulaire devait payer un droit d'entrée de 800 roubles pour les fonds de l'ordre.

Ce règne marqué par une grande période de gloire pour les armées russes, et plus particulièrement avec la victoire de 1812, voit le nombre des décorations décernées augmenter et plus particulièrement celles données pour mérite à titre militaire.

Des modifications interviennent sur certaines plaques de l'ordre : modification du médaillon central, apparition de plaques en métal amovible.

Portrait du tsar Alexandre I, portant le ruban de l'ordre de Saint-André en écharpe. La plaque portée semble être celle de Saint-André combinée avec l'ordre britanique de la Jarrtière, dont il est récipiendaire depuis 1813. Cf. illustration ci contre à droite. Ci-dessus plaque de l'ordre de Saint-André ayant appartenu au roi Édouard VII d'Angleterre qui combine, sous l'étoile et en débord, l'ordre de la Jarretière. Vers 1860/1870, en provenance de la collection royale britannique (The Royal collection, château de Windsor).

Illustration retravaillée à partir d'une photographie originale de © 1996 Sa Majesté la reine Élisabeth II, issue du livre Décoration et Odes de chevalerie de la collection royale britannique.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006