Ordre impérial de Saint-André l'apôtre le premier nommé de Russie

Historique de l'ordre

L'ordre sous Alexandre II modification des aigles (1855-56)

Le tsar Alexandre II ratifie le 17 juin 1855 et le 25 mars 1856 les dessins pour les insignes de l'ordre de Saint-André avec les armoiries corrigés de Moscou (Saint-Georges est occidentalisé), la forme classique de l'aigle impériale ainsi que l'apparition du ruban bleu de l'ordre de Saint-André qui joint les couronnes impériales entre elles, tant sur la croix que sur l'un des médaillons du collier.

Croix décernée avant 1856

Croix décernée après 1856

Croix ancien modèle de l'ordre de Saint-André (entre 1836 et 1841), du fabricant Kämmerer & Keibel, fournisseur officiel du Châpitre des ordres russes de 1836 à 1841. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica
Croix nouveau modèle de l'ordre de Saint-André vers 1857 du fabricant William Keibel, fournisseur officiel du Châpitre des ordres russes. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

Le musée de l'Armée possède un collier ayant appartenu au maréchal français de Saint-Jean-d'Angély (vers 1870).

Médaillon du collier avant 1856

Médaillon du collier après 1856
Détail du médaillon ancien modèle du collier de l'ordre de Saint-André vers 1835, du fabricant Emmanuel Pannash, fournisseur officiel du Châpitre des ordres russes de 1821 à 1835. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica

Le roi d'Angleterre Édouard VII (vers 1842) possède un tel collier, cf. Décoration et Odes de chevalerie de la collection royale britannique.

Détail d'un médaillon nouveau modèle du collier de l'ordre de Saint-André vers 1857 du fabricant William Keibel, fournisseur officiel du Châpitre des ordres russes. Avec l'aimable autorisation du directeur de la salle des ventes © Hermann-historica


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006