Ordre impérial de Saint-André l'apôtre le premier nommé de Russie

Insignes de l'ordre

Représentation de l'ordre dans les armoiries

Dès le règne de Pierre-le-Grand, le collier de l'ordre de Saint-André prend place sur les armoiries de l'empire de Russie. Place qu'il conservera jusqu'à la révolution de février 1917.

Ci-contre, "petite armoiries d'état" de l'empire russe, d'après un dessin présenté au tsar Alexandre II, et adopté en 1856 comme nouvelles de l'Empire. La principale modification constistait dans le positionnement de Saint-Georges dans les armes de Moscou, qui première fois de son histoire, s'occidentatlise en étant profil regardant à gauche. Le collier de l'ordre de Saint-André est posé directement sur l'aigle. Noter également la présence du ruban de l'ordre joignant les couronnes impériales de l'aigle.

Illustration retravaillée, issue du livre Les armoiries de l'État russe, 500 ans.

De même, avec la généralisation des armoiries personnelles, surtout à partir du règne de Paul Ier (création du premier armorial russe de la noblesse), les récipiendaire de l'ordre de Saint-André peuvent mettre le collier de l'ordre sur leurs armoiries.

A droite, dessin des "petites armoiries" de son altesse impériale le grand-duc Constantin Nicolaïevitch Romanov en 1857, amiral.

Illustration retravaillée, issue du livre Les armoiries de l'État russe, 500 ans.

A gauche, dessin des "petites armoiries" de sa majesté impériale l'impératrice Maria Alexandrovna en 1857.

Illustration retravaillée, issue du livre Les armoiries de l'État russe, 500 ans.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006