Les armes d'honneur,

    puis de Saint-Georges

    Les armes de récompense pour officiers généraux

    1. Première mention de telles armes
    2. Généralisation de cette récompense pour le mérite
    3. Existence d'éventuelles inscriptions sur les épées remises en 1775
    4. Établissement d'une échelle des récompenses

    Les armes "Pour Bravoure" pour officiers

    1. Différentes sortes d'armes de récompense
    2. L'inscription particulière d'Otchakov
    3. Premiers récipiendaires d'épées "Pour Bravoure"
    4. Les récipiendaires d'Ismaïl
    5. Dernier récipiendaire du XVIIIe siècle et règne de Paul Ier
    6. Nombre d'épées "Pour Bravoure" décernées au XVIIIe s.
    7. Les guerres napoléoniennes 1805, 1806-1807
    8. Véritable ordre du Chapitre des ordres de l'empire russe
    9. 1811 et 1812
    10. 1813 et 1814
    11. Obtention de plusieurs armes de récompense
    12. L'épée exceptionnelle de Koutouzov
    13. Modification de la fusée sous Nicolas Ier
    14. Règlement concernant la marine
    15. Guerre de Crimée
    16. Note de 1859

    Vers un rattachement des armes de récompense à l'ordre de Saint-Georges

    1. Dragonne de Saint-Georges
    2. Arme d'or, cinquième classe de l'ordre de Saint-Georges
    3. Dragonne et réplique de l'ordre de Saint-Georges
    4. Guerre russo-turque de 1877-1878
    5. Armes d'or ou dorées

    Les officielles "armes de Saint-Georges"

    1. Armes de Saint-Georges
    2. Obtention d'une épée de Saint-Georges après celle de Sainte-Anne
    3. Armes pour "haut fait méritant"
    4. La guerre mondiale de 1914-1917
    5. Hiérarchie de l'ordre de Saint-Georges
    6. La révolution de février 1917
    7. Après la révolution d'octobre 1917


 / Début de page / Phaléristique russe / Ordres russes /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006