Les armes d'honneur,

puis de Saint-Georges

Les armes de récompense pour officiers généraux

Première mention de telles armes

C'est sous le règne de Pierre Ier, qu'apparaît le fait attribuer une arme de récompense à un personnel de l'armée régulière russe à l'occasion de la bataille navale dans la baie de Grenham du 27 juillet 1720. La flotte de galères russes, commandée par le capitaine d'escadre, le prince Mikhaïl Golitsyne, bat une escadre suédoise.

Les vainqueurs sont généreusement récompensés : tous les officiers se voient décerner des médailles en or, les sous-officiers et boscos des médailles d'argent, les soldats et marins obtiennent une somme globale en argent "selon le Règlement de Mer".

Mikhaïl Golitsyne reçut "une épée de très haute qualité à garde d'or, avec de riches ornementations de diamants en récompense de son effort de guerre" (1).

Tableau de F. Perro, représentant la bataille navale de Grenham du 27 juillet 1720. Source :
http://www.neva.ru/EXPO96/book/GIF/2-3.jpg
Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p 66.



© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006