Les armes d'honneur,

puis de Saint-Georges

Les armes de récompense pour officiers généraux

Existence d'éventuelles inscriptions sur les épées remises en 1775

Le 10 juillet 1775, le jour des festivités marquant le premier anniversaire de la victoire russe lors de la guerre russo-turque (traité de paix de Koutchouk-Kaynardji), onze des plus célèbres chefs militaires (A.M. Golitsyne, P.A. Roumiantzov, les généraux P.I. Panine, V.M. Dolgorouki, A.G. Orlov, G.A. Potemkine, lieutenants-généraux A.V. Souvorov, et A.A. Prozorovsky, le major-général P.S. Potemkine) ayant remporté des victoires décisives lors de guerre, furent décorés d'épées à garde d'or enrichies de diamants (1).

Des sources indiqueraient que ces épées remises en 1775, portent une inscription donnant le motif de l'attribution de l'arme en fonction de l'action d'éclat du récipiendaire. Un débat est ouvert sur ce sujet, car les avis divergent sur ce point (2).

Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., pp. 66-67.

(2) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p. 67.



© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006