Les armes d'honneur,

puis de Saint-Georges

Vers un rattachement des armes de récompense à l'ordre de Saint-Georges

Armes d'or ou dorées

Pendant tout le XIXe siècle, et jusqu'en 1913, toutes les armes de récompenses devaient avoir la garde en or, originellement or à 18 carat, puis après le 3 avril 1857, or à 14 carat. Cela n'empêche pas qu'il existe plusieurs spécimens d'armes dans les collections du musée (State History Museum (GB) ), réalisées en 1807, 1810 et 1877, dont les seules les gardes sont seul dorées.

Selon les statuts et règlements, issues des innombrables autres actes et notes diverses, les armes de récompenses étaient données, gratuitement, à leurs récipiendaires. La seule variété d'arme de récompense pour laquelle le récipiendaire payait un droit, était l'arme à garde d'or avec la miniature de la croix de Saint-Georges qui était portée à la place d'une arme sertie de diamants. La seule explication acceptable pour expliquer cela, semble être l'économie substantielle que le récipiendaire faisait entre la vente d'une armes d'or avec diamants et l'achat d'une nouvelle armes d'or ou dorée avec réplique de la croix de Saint-Georges. Ce qui explique également la présence d'armes de peu de valeur dans les collections du musée, au regard de ce qu'elles auraient dû être.

Un catalogue de cette époque de la manufacture d'armes blanches de Zlatoust propose plusieurs possibilités afin de transformer une arme blanche traditionnelle en armes de récompenses. Les prix n'ont rien d'exorbitant : la fixation d'une décoration sur une arme coûte 5 roubles et 50 kopecks pour une croix de Saint-Georges, 2,50 pour la 4e classe de l'ordre de Sainte-Anne ; le coût de la gravure de la légende "Pour Bravoure" était de la somme dérisoire de 75 kopecks ; la dorure de la garde coûtait 4 roubles et 50 kopecks. Il existe également plusieurs spécimens d'armes de récompense à garde d'or pur, qui montrent que si le récipiendaire est d'un très haut rang, il n'hésite pas à faire appel à un armurier pour la réalisation de son épée (1).

Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p.80.



© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006