Marques d'honneur rattachées à
l'ordre de Saint-Georges

Insigne d'excellence pour les officiers pour service irréprochable sur ruban de Saint-Georges - 1827

L'empereur Nicolas Ier fonde cette décoration le 22 août 1827, en mémoire de son couronnement qui avait eu lieu un an auparavant, et la réserva pour récompenser les officiers de longs et fidèles services et cela à partir de la quinzième année de service ; les années suivantes étaient marquées de 5 en 5 ans par des chiffres romains.

Ci-contre "boucle" de la Russie impériale pour 40 (XL) années de service dans l'armée.Image retravaillée avec l'aimable autorisation du magasin © Atlantic Crossroads. Inc.

Elle se compose d'une couronnes de chêne en or (argent ou métal blanc), au milieu de laquelle se trouve le chiffre romain correspondant au nombre d'année de service irréprochable pour les officiers depuis le premier jour de leur enrolement. La couronne est fixée sur le ruban de Saint-Georges. Les millésimes suivants ont été attribués : XV - 15 ans; XX - 20 ans; XXV - 25 ans; XXX - 30 ans; XXXV - 35 ans; XL - 40 ans; XLV - 45 ans; L - 50 ans; LV - 55 ans; LX - 60 ans; LXV - 65 ans; LXX - 70 ans. En remplacement du ruban de Saint-Georges on peut trouver sous la couronne une plaque émaillée aux couleurs de l'ordre (0) .

Cet insigne est distribuée le jour anniversaire de sa fondation, et comme elle a une valeur moindre que celle véritables ordres, elle se porte sous ceux-ci. Cependant, ni les chevaliers de Saint-Georges après 25 ans de service, ni même les chevaliers des plus hauts ordres, ne sont dispensés de porter cette décoration ; il leur est au contraire prescrit de l'attacher sous la deuxième boutonnière.

C'est un conseil composé de généraux en chef ou de conseillers intimes élus par l'empereur, sous la présidence du plus vieux d'entre eux, ou du plus ancien employé de première classe, s'il s'en trouve, qu'il appartient d'accorder définitivement la boucle. Ce conseil s'assemble chaque année, au plus tard le 20 juillet et tient ses séances dans le palais d'hiver. Pour être valables, ses décisions doivent obtenir la sanction de l'empereur. On paye trois roubles (vers 1853) pour chaque boucle et il est permis aux personnes qui la reçoivent, de la porter dans leur armoiries et leur cachet (1). Par la suite (déjà en 1870) cette distinction d'ancienneté n'est plus donnée après 15 année de service, mais après 35 années de services irréprochable, ce qui en a particulièrement augmenté le prix (2).

A partir du 20 mai 1859, l'insigne d'excellence n'était décerné que pour service irréprochable pour une durée minimale de 40 (XL), avec la possibilité de la changer tous les dix ans, 50 (L), 60 (LX), 70 (LXX) ans (3).

L'actuelle Fédération de Russie a réactivé ce type de décoration "boucle" au même titre que l'ordre de Saint-Georges d'après le décret n° 1463 du 8 août 2000.

Ci-contre "boucle" de la Fédération de Russie pour 25 (XXV) années de service" dans l'armée. Image trouvée sur le site offciel des décorations de la Fédération de Russie, utilisée et retravaillée avec l'aimable autorisation de Mikail A. Grishin. © nbk.

Notes

(0)(3) PATRIKEEV (S.B.) / BOJNOVICH (A.D.), Badges of Russia, Tome II, Saint-Petersbourg, Moscou, 1998, 508 pages, ISBN 5-83520153-6, pp. 491-492. Des modèles XV, XX, XXV, XXX, XXXV, XL, XLV, L y sont visibles, dont un XXX avec plaque émaillée.

(1) SCHULZE (H.), Chronique de tous les ordres et marques d'honneur de chevalerie accordés par des souverains et des régences avec les dessins des décorations. Puisée dans des sources authentiques, Berlin, 1853, 1164 p., pp. 887-888.

(2) SCHULZE (H.), Chronique de tous les ordres et marques d'honneur de chevalerie accordés par des souverains et des régences avec les dessins des décorations. Puisée dans des sources authentiques, Supplément n°1, Berlin, 1870, 522 p., p. 392.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006