Marques d'honneur rattachées à
l'ordre de Saint-Georges

Croix en or d'honneur pour officier pour la bataille de Preussisch-Eylau - 1807

La quatrième de ces nouvelles marques d'honneur introduites par Catherine II, fut instituée par Alexandre Ier, le 31 août 1807. Cette décoration comme la précédente, était attribuée aux officiers méritant qui prirent part à la bataille sanglante de Preussish-Eylau, mais qui ne reçurent ni la 4e classe de l'ordre de Saint-Georges ni celle de Saint-Vladimir pour des raisons de quotas, bien qu'ils soient proposés pour l'obtention de ces ordres (1).

La ville d'Eylau est localisée à l'est de la Prusse, où le 27 janvier / 8 février 1807 , se déroula une bataille indécise entre les troupes françaises et les troupes russes et prusiennes, de forces équivalentes (70 000 hommes dans chaque camp). La bataille qui oppose Napoléon à Bennigsen est extrêmement meurtrière. A l'issue, les deux armées se proclamèrent chacun victorieuse, mais elles sont en fait complétement décimée et desorganisées pour plusieurs mois (2) (2bis).

Pour son entrain et sa valeur durant cette bataille, le lieutenant-général prince Pierre Bagration se vit décerné une épée de Saint-Georges "Pour bravoure avec diamants"(3).

La croix en or (37 x 37 mm), qui par son aspect ressemble à l'insigne de distinction de l'ordre militaire pour les soldtas et sous-officiers, à 4 branches pattées, porte :

à l'avers dans un médaillon circulaire l'inscription en cyrillique "Pour efforts et bravoure",

Pour voir le revers passez le pointeur sur la croix ci-contre.

au revers "Victoire à Preussish-Eylau 27 janvier 1807".

Ruban : elle se portait sur la poitrine gauche, au ruban de l'ordre de Saint-Georges.

Notes

(1) Russian Orders XVII - XIXe s., Moscou, 1991, 12 planches couleurs avec jaquette.
(2) Werlich (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union. pp 38-39.
(2bis) Andolenko ( Général), Histoire de l'armée russe, Flammarion, 1967, 476 pages, p 167-169.
(3) Romanov (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, pp.98-99.
Kouznetzoff (A.A), Les ordres et les médailles de la Russie, Édition de l'université de Moscou. Ouvrage russe, 1985, 480 pages, pp. 139 et 190.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006