Index de l'ordre militaire
de Saint-Georges le Martyre de Russie

Depuis sa création par Catherine-la-Grande en 1769 et jusqu'à la révolution d'octobre 1917, l'ordre militaire de Saint-Georges a toujours bénéficié en Russie d'un énorme prestige sociale. Si le premier ordre de chevalerie en Russie, l'ordre de Saint-André, a été attribué à un peu plus de un millier de personnalités, en revanche la première classe de l'ordre de Saint-Georges ne l'a été qu'à 25 personnes et la totalité des récipiendaires pour l'ensemble des quatre classes ne dépasse pas les 7 000 officiers. D'abord donné aux seuls officiers russes, l'ordre va également récompenser les marins, soldats et sous-officiers. De nombreuses croix "pour valeur", médailles, distinctions collectives et armes d'honneur vont être rattachées au prestigieux ordre. Les couleurs distinctives de l'ordre (ruban rayé orange avec trois bandes noires) sont tellement célèbres et recherchées partout en Russie, que même le régime soviétique les utilisera pour récompenser le mérite militaire (ordre de la Gloire / pavillon de la marine de guerre de la Mer noire). Par le décret n° 1463 du président de la Fédération de Russie daté du 8 août 2000, l'ordre de Saint-Georges est restauré.

Ordre de Saint-Georges pour officier

    Création de l'ordre

    1. Volonté de créer un ordre militaire
    2. La légende de Saint-Georges
    3. Le choix de Saint-Georges
    4. Saint-Georges et le dragon / serpent
    5. Création de l'ordre
    6. Attribution et port de l'ordre
    7. Généralités sur la croix
    8. Particularités concernant la croix
    9. Généralités sur la plaque de l'ordre
    10. Plaque / Particularités
    11. Ruban de l'ordre de Saint-Georges
    12. Origines de ce ruban rayé

    Évolutions et modifications de l'ordre

    1. La 4e classe décernée pour "long service" - 1816 et 1833
    2. Services de table aux insignes de différents ordres
    3. Remise pour l'obtention de la 4e classe "long service"
    4. Modèle de croix pour non chrétiens
    5. Salle Saint-Georges au Kremlin
    6. Suppression de la 4e classe "long service" - 1855
    7. Cas intermédiaire
    8. Les statuts de 1913
    9. Hiérarchie de l'ordre
    10. L'ordre décerné à la garnison de la ville de Verdun - 1916
    11. Après la révolution de février 1917
    12. Ordre de Saint-Georges restauré par la Fédération de Russie - 2000

    Les récipiendaires dans l'ordre

    1. Premier récipiendaire dans l'ordre
    2. Premier récipiendaire de la 4e classe de l'ordre
    3. Premiers récipiendaires des 1re et 2e classe de l'ordre
    4. Premiers récipiendaires de la 4e classe "long service" de l'ordre
    5. Premier récipiendaire de la 4e classe "long service" intermédiaire
    6. La guerre russo-turque de 1877-1878
    7. Rareté de la première classe de l'ordre
    8. Les récipiendaires de la 2e classe de l'ordre
    9. Les récipiendaires de la 3e classe de l'ordre
    10. Les récipiendaires de la 4e classe
    11. Les empereurs décorés de l'ordre
    12. Œuf de Paques de Fabergé dit de la croix de Saint-Georges - 1916
    13. Ordre décerné à des femmes
    14. Seulement quatre chevaliers sont décorés de toutes les classes
    15. Les étrangers et l'ordre
    16. L'ordre russe le plus prisé
    17. Les cents premières années de l'ordre
    18. Nombre de croix de Saint-Georges attribués à des officiers russes de 1769 à novembre 1916

Insignes de distinctions puis croix de l'ordre militaire de Saint-Georges de Russie pour les sous-officiers, soldats et marins

    Insigne de distinction de l'ordre militaire de Saint-Georges de 1807 à 1856

    1. Un ordre de mérite pour sous-officiers et soldats
    2. Insigne de l'ordre et numéro d'enregistrement
    3. Avantages attachés à l'ordre
    4. Premier récipiendaire
    5. Récipiendaire féminin
    6. Nombre total de croix décernées et leur ventilation
    7. Dernier récipiendaire du premier modèle
    8. Insignes "héréditaires" remis aux Prussiens
    9. Croix de Kulm / Croix prussienne de Saint-Georges - 1839
    10. Modèle de croix pour non-chrétiens - 1844
    11. Limite de l'ordre

    Insignes de distinction de l'ordre militaire de Saint-Georges de 1856 à 1913

    1. Un nouvel ordre à quatre classe
    2. Fonctionnement de l'ordre
    3. Nouvelle numérotation et port des décorations
    4. Confusion possible entre les insignes du premier et second modèle
    5. Les volontaires bulgares lors de la guerre russo-turque de 1877-1878
    6. Nombre total de croix décernées et leur ventilation
    7. Modèle de croix pour non-chrétiens
    8. Tableau récapitulatif des effectifs du second modèle de croix

    Croix de l'ordre de Saint-Georges de 1913 à 1917

    1. Les nouveaux statuts de Saint-Georges
    2. Principes généraux
    3. Droits et avantages des récipiendaires de croix de Saint-Georges
    4. Dénomination et nouvelle numérotation
    5. Premier récipiendaire de la croix de Saint-Georges de 1re classe
    6. Suppression du modèle de croix pour non-chrétiens
    7. Confusion avec cette nouvelle numérotation
    8. Modification de la teneur en métaux précieux - 1915
    9. Numérotation dépassant le million d'exemplaires
    10. Seconde modification de la teneur en métaux précieux
    11. Adjonction d'une palme sur le ruban
    12. Officiers décorés de la croix de Saint-Georges
    13. Remarque sur la composition des différentes croix
    14. Croix contre soldes
    15. Tableau récapitulatif des effectifs du troisième modèle de croix
    16. Descriptions de l'insigne et de son ruban
    1. Période de la guerre civile 1/2
    2. Période de la guerre civile 2/2
    3. Port de croix de Saint-Georges en Russie Soviétique
    4. Ordre soviétique de la Gloire 1943

Médaille "Pour Bravoure", puis de Saint-Georges

    Médailles "Pour Bravoure"

    1. Origine - 1789
    2. Médaille uniclasse "Pour Bravoure" d'or d'argent - Alexandre Ier (1801-1825)
    3. Une médaille de bravoure pour tous - Nicolas Ier (1825-1855)
    4. Vers la création d'une récompense "Pour Bravoure" officielle

    Médailles "Pour Bravoure", en quatre classes

    1. Création d'une médaille numérotée "Pour Bravoure" - 1878
    2. Les médailles numérotées - 1878
    3. Médaille non numérotée "Pour Bravoure" - 1863
    4. Les médailles non numérotées - 1863
    5. Les médailles numérotées et non numérotées sous Alexandre III - 1881-1894
    6. Les médailles non numérotées sous Nicolas II - 1894-1913

    Médaille de Saint-Georges

    1. Réforme de l'ordre de Saint-Georges -1913
    2. Nouvelle numérotation
    3. Première récipiendaire
    4. Récipiendaire impériale
    5. Récipiendaires français
    6. Récipiendaires belges
    7. Attribution et primes
    8. Médaille en métal doré "sans classe"
    9. Modification de la teneur en métaux précieux
    10. Révolution de février 1917

Les armes d'honneur puis de Saint-Georges

    Les armes de récompense pour officiers généraux

    1. Première mention de telles armes
    2. Généralisation de cette récompense pour le mérite
    3. Existence d'éventuelles inscriptions sur les épées remises en 1775
    4. Établissement d'une échelle des récompenses

    Les armes "Pour Bravoure" pour officiers

    1. Différentes sortes d'armes de récompense
    2. L'inscription particulière d'Otchakov
    3. Premiers récipiendaires d'épées "Pour Bravoure"
    4. Les récipiendaires d'Ismaïl
    5. Dernier récipiendaire du XVIIIe siècle et règne de Paul Ier
    6. Nombre d'épées "Pour Bravoure" décernées au XVIIIe s.
    7. Les guerres napoléoniennes 1805, 1806-1807
    8. Véritable ordre du Chapitre des ordres de l'empire russe
    9. 1811 et 1812
    10. 1813 et 1814
    11. Obtention de plusieurs armes de récompense
    12. L'épée exceptionnelle de Koutouzov
    13. Modification de la fusée sous Nicolas Ier
    14. Règlement concernant la marine
    15. Guerre de Crimée
    16. Note de 1859

    Vers un rattachement des armes de récompense à l'ordre de Saint-Georges

    1. Dragonne de Saint-Georges
    2. Arme d'or, cinquième classe de l'ordre de Saint-Georges
    3. Dragonne et réplique de l'ordre de Saint-Georges
    4. Guerre russo-turque de 1877-1878
    5. Armes d'or ou dorées

    Les officielles "armes de Saint-Georges"

    1. Armes de Saint-Georges
    2. Obtention d'une épée de Saint-Georges après celle de Sainte-Anne
    3. Armes pour "haut fait méritant"
    4. La guerre mondiale de 1914-1917
    5. Hiérarchie de l'ordre de Saint-Georges
    6. La révolution de février 1917
    7. Après la révolution d'octobre 1917

Marques d'honneur rattachées à l'ordre de Saint-Georges

    1. Croix d'honneur en or d'officiers
      1. Otchakov - 1788
      2. Izmaïl - 1790
      3. Praga - 1794
      4. Preussisch-Eylau - 1807
      5. Bazardjik - 1810
    2. Médaille de Chemulpo
    3. Médailles commémoratives d'événements militaires
      1. Utilisation du ruban plein de Saint-Georges
      2. Utilisation du ruban parti de Saint-Georges
    1. Décorations religieuses
    2. Décoration "boucle" pour différents services
    3. Croix pour la participation à la défense de Port-Arthur

Vexillologie rattachée à l'ordre de Saint-Georges
(drapeau - étendard - pavillon)

    1. Présentation de la vexillologie rattachée à l'ordre de Saint-Georges
    2. Fer de hampe pour drapeaux et étendards de Saint-Georges
    3. Rubans pour drapeaux et étendards de Saint-Georges
    4. Étoffe des drapeaux et étandards de Saint-Georges
    5. Pavillons de Saint-Georges

Uniformologie et insignologie rattachées à l'ordre de Saint-Georges

    1. Marques de distinction vestimentaire dans la marine
    2. Les unités de Saint-Georges - 1916-1917
    3. Habits sacerdotaux de Saint-Georges - 1912 1/2
    4. Habits sacerdotaux de Saint-Georges - 1912 2/2
    5. Timbales et trompettes de Saint-Georges

Divers

 


 / Début de page / Phaléristique russe / Ordres russes /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006