Médaille "Pour Bravoure", puis
"de Saint-Georges"

Médailles "Pour Bravoure", en quatre classes

Création d'une médaille numérotée "pour bravoure" - 1878

Avec un nombre d'attribution d'insigne de distinction de l'ordre militaire (futures croix de Saint-Georges) sans cesse grandissant (près de 64 000 croix pour la seule guerre russo-turque de 1877-1878), le besoin de créer une nouvelle médaille "pour bravoure", se fait sentir (0). Le 3 août 1878 (0-1), Alexandre II, créé une médaille "Pour Bravoure", en quatre classes numérotées, destinée à récompenser les rangs inférieurs des gardes frontières, des sous-officiers, soldats et marins jouant un rôle défensif actif ou pour acte de valeur, lors de la surveillance des frontières, pendant et après les guerres. Les hommes aux frontières de l'empire devaient prévenir toutes incursions hostiles ou criminelles à l'intérieur de l'empire russe (4).

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

Les médailles étaient portées en barrette et prenaient place après l'insigne de distinction de Saint-Georges (2). Sans être comparable aux insignes de distinction, le prestige de cette médaille numérotée était grand et elle devait être portée en toutes circonstances (3).

Médaille de Saint-Georges de 3e classe non numéotée du règne de Alexandre II.
Notes

(0) (4) ROMANOV (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, pp.200-201.

(1) (3) JACQUIJ (Philippe), Décorations impériales russes, croix et médailles de Saint-Georges, in Armes-Militaria-Informations (A.M.I.), n°6, février 1990, pp 57-59, p. 58.

(2) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p. 61.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006