Médaille "Pour Bravoure", puis
"de Saint-Georges"

Médailles "Pour Bravoure", en quatre classes

Médaille non numérotée "Pour Bravoure" - 1863

En 1863, fut également créé une médaille "Pour Bravoure" de moindre importance, avec indication de classe mais sans numéro d'attribution (0). Elle était destinée à récompenser plus particulièrement les soldats et sous-officiers ainsi qu'aux civils (hommes et femmes) du Caucase et des districts d'Asie Centrale pour actes de bravoure en temps de guerre. Par la suite cette décoration pouvait récompenser aux policiers et civils de toutes conditions pour actes de bravoure afin de rétablir la paix lors de révoltes armées, pour la capture de bandits (1). Elles n'étaient accompagnées d'aucun prime (2).

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

Ci-contre médaille de Saint-Georges de 3e classe non numéotée du règne de Alexandre II.

Notes

(0) ROMANOV (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p p 217.

(1) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2eme édition, 160 p., p 28.

(2) JACQUIJ (Philippe), Décorations impériales russes, croix et médailles de Saint-Georges, in Armes-Militaria-Informations (A.M.I.), n°6, février 1990, pp 57-59, pp. 57-58, illustration p. 59.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006