Médaille "Pour Bravoure", puis
"de Saint-Georges"

Médailles "Pour Bravoure", en quatre classes

Les médailles non numérotées sous Nicolas II - 1894-1913

Durant les premières années de son règne de, l'empereur Nicolas II, la médaille "pour bravoure" est regravée et modifiée dans son dessin, cf.infra. Il amende le décret de la médaille, qui récompense tant les militaires, que les personnels de la police, que les civils ainsi que les médecins et infirmières de la croix-rouge pour actes de bravaoure en période de guerre (1).

Les nouvelles médailles non numérotées décernées sous le règne de Nicolas II, sont frappées avec à l'avers le profil face à gauche du nouvel empereur Nicolas II avec l'inscription en cyrillique "Par la grâce de Dieu, Nicolas II, empereur et autocrate de toutes les Russies".

Pour voir le revers passez le pointeur sur la médaille ci-contre.

Le revers porte l'inscription en cyrillique "Pour Bravoure", entourée à gauche et en abîme de branches de palmier, olivier et laurier attachées à la base par un ruban. Le module et le port varient (2).

  • Le première classe en or, d'un module de 51 mm, est portée autour du coup à un ruban de Saint-Georges.
  • La seconde classe en or d'un module de 28 ou 30 mm, est portée au côté gauche à un ruban de Saint-Georges pour les hommes et plus haut vers l'épaule gauche à un nœud ruban de Saint-Georges pour les femmes.
  • Le troisième classe en argent, d'un module de 51 mm, est portée autour du coup à un ruban de Saint-Georges.
  • La quatrième classe en argent d'un module de 28 ou 30 mm, est portée au côté gauche à un ruban de Saint-Georges pour les hommes et plus haut vers l'épaule gauche à un nœud ruban de Saint-Georges pour les femmes.

Médaille de Saint-Georges non numéotée du règne de Nicolas II.

Notes

(1) (2) ROMANOV (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p pp 220-221.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006