Médaille "Pour Bravoure", puis
"de Saint-Georges"

Médaille de Saint-Georges

Réforme de 1913

Selon les nouveau statut de 1913 cette décoration prend officiellement le nom de "médaille de Saint-Georges". Elle récompense alors non seulement les sous-officiers et soldats mais aussi les infirmières militaires (1), pour bravoure en temps de guerre et de paix, et également les civils méritant en temps de guerre (2).

Statuts de l'ordre de Saint-Georges de 1913. A l'avers, remarquez les monogrammes de Catherine II (la fondatrice de l'ordre), de Nicolas I et Nicolas II (les deux reformateurs de l'ordre) figurant sur une réplique de la plaque de l'ordre, le tout posé sur un sautoir aux couleurs du ruban de l'ordre. Au revers (pour voir le revers passez le pointeur sur l'image ci-contre), remarquez les petites armoiries de l'empire russe (dont le Saint-Georges a été tourné afin de répondre aux normes héraldiques du reste de l'Europe) posées sur un sautoir aux couleurs du ruban de l'ordre. © The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument.

Notes

(1) (2) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., pp. 61-62.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006