Médaille "Pour Bravoure", puis
"de Saint-Georges"

Médaille de Saint-Georges

Modification de la teneur en métaux précieux - 1915 - 1917

Durant la première guerre mondiale, afin de répondre aux nécessités de guerre, en faisant suite la première diminution d'or du 23 juillet 1915, une nouvelle résolution publiée en janvier 1917 (0) remplace définitivement l'or et l'argent des médailles de Saint-Georges par des métaux non précieux en recherchant cependant le maximum de ressemblance.

Les nouvelles médailles de Saint-Georges des 1re et 2e classe étaient marquées au revers de deux lettres cyrilliques, "Û"-"M" initiales des deux mots russes signifiant "métal doré". Elles sont le plus souvent réalisées en bronze, cuivre jaune ou laiton. Pour les croix de 3e et 4e classe les initiales "B"-"M" des deux mots russes signifiant "métal blanc" sont positionnées sur le revers des médailles (1).

Revers d'une médaille de 2e classe avec la marque bm positionnée à 4 heure sur le circonférence.
Revers d'une médaille de 3e classe avec la marque bm positionnée à 4 heure sur le circonférence.
Notes

(0) ROMANOV (Prince Dimitri), The orders, medals and history of imperial russia, Viborg, 2000, Balkan Heritage, ISBN 87-981267-4-1, 270 p, p. 259.

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p. 62.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006