Ordre de Saint-Georges pour officiers

Évolutions et modifications de l'ordre

Modèle de croix pour non chrétiens

Dès 1844, les autorités réfléchissent à d'éventuelles modifications à apporter aux insignes remis à des non-chrétiens. Suivant les oukases du 22 juillet (AC?) 1845 et du 27 (AC?) octobre 1846, les insignes des ordres russes, accordées à des personnes non chrétiennes, ne doivent pas comporter de symboles chrétiens comme les : "croix", "images" et "initiales" de saints (1).

Ainsi un autre type de croix est créée afin de récompenser les non-chrétiens et de ne pas choquer les croyances religieuses des musulmans. La croix porte un centre de remplacement différent, où la représentation du saint (à l'avers) et de ses initiales (au revers) sont remplacées par une aigle bicéphale de l'empire souvent peinte en noire (2).

Il existe des descriptions de récipiendaires musulmans de l'ordre qui firent des objections énergiques à une telle substitution en disant : "Nous sommes des guerriers, laissez nous avoir l'image d'un brave guerrier sur notre décoration à la place d'une aigle noire" (3).

Concernant l'ordre de Saint-Georges ces modifications concerneront tant les différentes croix de l'ordre que les plaques (compte-tenu du nombre très peu important de récipiendaire des 1re et 2e classe, il se peut qu'il n'existe aucune plaque remise à un non-chrétien).
Notes

(1) SCHULZE (H.), Chronique de tous les ordres et marques d'honneur de chevalerie accordés par des souverains et des régences avec les dessins des décorations. Puisée dans des sources authentiques, Berlin, tome 2, 1870, p.381.

(2) MATHIS (René), Croix et médailles de guerre, 1914-1918, p. 23.

(3) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2eme édition, 160 p., p 11.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006