Ordre de Saint-Georges pour officiers

Évolutions et modifications de l'ordre

Salle Saint-Georges au Kremlin 1 / 2

En 1837, le tsar Nicolas Ier chargea l'architecte Konstantine Thon de construire dans l'enceinte du Kremlin de moscou, un nouveau palais impériale, dénommé Grand Palais pour y résider lors de ses séjours à Moscou. Le rez-de-chaussée comportait les appartenants du tsar et de sa famille. Un escalier monumental aboutit à l'étage principal aux cinq grandes salles d'apparat, chacune dédiée à un ordre de chevalerie russe (salle de Saint-André, salle de Sainte-Catherine, salle de Saint-Vladimir, Saint-Alexandre Nevsky et la salle de Saint-Georges). La plus grande, à la fois la plus fastueuse et la plus solennelle, la salle de Saint-Georges est dédiée à cet ordre militaire. A partir du 11 avril 1849, tous les noms des chevaliers de Saint-Georges commencent à y être inscrits sur des plaques spéciales en marbre blanc placées sur les murs (1). Cette pratique revera le jour avec le décret n° 1463 du président de la Fédération de Russie daté du 8 août 2000, qui restaure l'ordre de Saint-Georges. Pour en savoir plus sur la salle de saint-Georges.
Pour en savoir plus sur la salle de saint-Georges.
Notes

(1) TARARUSHKIN (ouvrage collectif sous la direction de E.N.) / GREBELSKY (rédacteur en chef P.K.), Familles de la noblesse de l'empire russe, Tome 1 : les familles princières, Saint-Petersbourg, 1993, ISBN 5-86153-004-1 / 5-86153-008-X (T.1) 343p., p 82.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006