Ordre de Saint-Georges pour officiers

Évolutions et modifications de l'ordre

Cas intermédiaire

Il faut noter que cette décision est précédée d'un autre décret en février 1855 concernant les titulaires d'une 4e classe de Saint-Georges décernée pour long service "qui devaient par la suite accomplir des actes méritants dans quelque bataille, bien que ce ne soit pas envisagé par les statuts pour l'obtention de la 4e classe (mais plutôt pour l'obtention de la 3e classe de l'ordre), pour être jugé digne de conserver la croix de 4e classe, devenu un ordre décerné pour actes méritants obtenu dans la bataille".

Les titulaires remplissant ces nouvelles conditions ajoutaient à leur insigne original, portant une inscrition sur les branches, ajoutent un ruban horizontal du même ordre, afin de montrer que son possesseur avait été décoré par deux fois, une fois pour long service et une autre fois pour acte de courage au combat. Si ce dernier méritait une récompense plus haute, la 3e classe de Saint-Georges pouvait lui être remise (1).

Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., pp 45-46.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006