Ordre de Saint-Georges pour officiers

Évolutions et modifications de l'ordre

Après la révolution de février 1917

Après la révolution de février 1917, Le commandant en chef suprême, A. A. Broussilov dans son ordre n° 524 du 29 juin 1917, autorise de décerner l'ordre de Saint-Georges pour officier, les sous-officiers et soldats ayant accompli des actes de bravoure pendant le combat en prenant la place d'un officier manquant. Le même document dit qu'un officier peut être décoré de la croix de Saint-Georges pour soldat, si le soviet d'unité l'en juge digne.

Dans ces deux cas de figure, la récompense était complétée d'une palme de laurier en métal qui était disposée sur le ruban de la décoration. La récompense étant alors communément appelée, "Saint-Georges avec palme". La croix a bénéficié d'une très grande reconnaissance au sein de l'armée. Un officier était tenu de porter sa croix de soldat avant n'importe quelle autre décoration en dehors de l'ordre pour officier de Saint-Georges de 4e classe (1).

Collection particulière, © DR. Croix de Saint-Georges avec palme. Il existe plusieurs types de palmes
Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p, pp 86-87.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006