Ordre de Saint-Georges pour officiers

Les récipiendaires dans l'ordre

Rareté de la première classe de l'ordre

La 1re classe de l'ordre n'a été décernée en tout que 25 fois. Le jour de l'investiture, le 26 novembre 1769 (CJ), l'impératrice Catherine II se décerna à elle même l'ordre de 1re classe -1- (1). Pour le centième anniversaire de la création de l'ordre, l'empereur Alexandre II se décerna également la 1re classe (2). Les autres récipiendaires russes de la 1re classe sont (3) :

- 2 - Le premier chevalier de la 1re classe fut le feld-marshal comte Pierre Alexandrovitch Roumiantzov-Zadounaïski qui reçut sa décoration le 27 juillet 1770 (CJ), "pour la victoire sur l'armée turque à Kagoul le 21 juillet 1770".

- 3 - Général-en-chef comte Alexis Grigoriévitch Orlov-Chesmensky (Chesmensky, littéralement "de Tchesmé", nom donné à Orlov en 1770), qui reçut sa décoration le 26 septembre 1770 (CJ), "pour sa victoire à Tchesmé le 26 juin / 7 juillet 1770".

Ci-contre portrait du comte Alexis Orlov, portant la plaque de l'ordre de Saint-Georges. Image retravaillée et trouvée sur http://www.neva.ru/EXPO96/book/GIF/3-3.jpg

- 4 - Général-en-chef comte Pierre Ivanovitch Panine en 1770 qui reçut sa décoration le 8 décembre 1770 (CJ), "pour sa victoire à la forteresse de Bender" (4).

- 5 - Général-en-chef prince Vladimir Mikaïelovitch Dolgorouki-Krymsky (Krymski, littéralement "de Crimée", nom donné à Dolgorouki en 1771), qui reçut sa décoration le 18 juillet 1771 (CJ), pour sa conquête de la Crimée (5).

- 6 -Feld-maréchal prince Grigori A. Potemkine - Tavritcheski (Tavritcheski, littéralement "de la Tauride", nom donné à Potemkine en 1778), qui reçut sa décoration le 16 décembre 1788 (CJ), pour sa victoire à la bataille Otchakov lors de la seconde guerre russo-turque. Il fut décoré, directement avec la 3e classe, puis la seconde puis la première (4).

- 7 - Le prince A.V. Utalisky, comte Souvorov-Rimnisky prince Italiyski (prince d'Italie), fut décoré en 1771, directement avec la 3e classe, puis la seconde en 1773 puis il reçut sa décoration de Ire classe le 18 décembre 1789 (CJ), "pour sa victoire sur les Turcs à la rivière Rymnik (8)."
- 8 - Amiral Vassili Y. Tchitchagov (Chichagov), reçut sa décoration de Ire classe le 26 juillet 1790 (CJ), "pour sa victoire navale du 22 juin 1790 à Vyborg dans la guerre russo-finlandaise". Il fut le seul amiral à être décorer de la 1re classe (6).

- 9 - Général prince Nicolas Vassilievitch Repnine, reçut sa décoration de Ire classe le 15 juillet 1791 (CJ),en tant que commandant en chef de l'armée russe à la bataille victorieuse de Matchine contre l'armée turque de Youssouf Pacha.

- 10 - Feld-maréchal prince Michel I. Golenichtchev-Koutouzov-Smolensky (littéralement "de Smolensk"), reçut sa décoration de Ire classe le 12 décembre 1812 (CJ), "pour la défaite et l'explusion hors des frontières russes de l'ennemi en 1812" (9).

- 11 - Feld-maréchal comte M.B. Barclay de Tolly, reçut sa décoration de Ire classe le 19 juilllet 1813 (CJ), "pour la défaite des français à Kulm, le 18 août 1813" (10).

- 12 - Prince suédois, maréchal Bernadotte. Appelé auprès du trône suédois, le 21 août 1810, chéri par Charles XIII, Bernadotte se révèle un vrai Suédois. Il abjure le catholicisme et prend à cœur les affaires de son futur royaume. Les intérêts de sa nouvelle patrie se heurtent à ceux de la France. Si Bernadotte cède d’abord aux injonctions de Napoléon et déclare la guerre à l’Angleterre, il revient sur sa décision dès 1812 et signe une alliance avec le tsar, Alexandre 1er. En 1813, la Suède entre dans la coalition contre la France. Bernadotte apporte une armée de 30 000 hommes et sa connaissance des tactiques napoléoniennes. Son armée bat Oudinot à Gross-Beeren (23 août 1813) et Ney à Dennewitz (6 septembre 1813). A Leipzig (16-19 octobre 1813), il se montre encore une fois bon manœuvrier, mais évite de croiser directement le fer avec son rival. Il reçut sa décoration de Ire classe le 30 juilllet 1813 (CJ), "pour la défaite des français à la bataille de Dennewitz, le 25 août 1813".

Ci-contre Bernadotte par Kinson Musée National du château de Versailles et des Trianons. Sur ce tableau, on peut remarquer sous la plaque de l'ordre de la Légion d'honneur, la plaque en forme de losange de l'ordre de Saint-Georges décerné avec les 1re et 2e classe de l'ordre.

- 13 - Prince prussien maréchal Gebgard Leberetch von Blücher, général des armées coalisées en 1813. Il reçut sa décoration de Ire classe le 8 décembre 1813 (CJ), "Pour la défaite de Napoléon durant les trois journées de bataille des 4, 6 et 7 octobre 1813 sous Leipzig".

- 14 - Prince autrichien, Duc de Krummau Carl Philippe Schwartzenberg, reçut sa décoration de Ire classe le 8 décembre 1813 (CJ), "Pour la défaite de Napoléon durant les trois journées de bataille des 4, 6 et 7 octobre 1813 sous Leipzig".

- 15 - Maréchal anglais Duc de Wellington, Arthur Vellesley, reçut sa décoration de Ire classe le 28 avril 1814 (CJ), "pour ses actions d'éclats contre les Français dans la guerre de 1814".

- 16 - Général de cavalerie comte Léonti L. Bennigsen reçut sa décoration de Ire classe le 22 juin 1814 (CJ), "pour ses actions d'éclats contre les Français dans la guerre de 1814". Il prendra Paris (11).

- 17 - Louis Antoine de Bourbon, duc d'Angoulême en 1823, (fils aîné du roi Charles X de France). Suite au congrés de Vérone du 20 octobre 1822 au sujet de la situation en Espagne et de l'emprissonement de Ferdinand VII d'Espagne (suite à l'insurrection du libéral Riego de 1819 à 1823, le tsar Alexandre Ier (fervent ennemi des idéaux propagés par Napoléon) décide l'envoi d'un corps expéditionnaire français de 9 500 hommes sous les ordres de du Duc d'Angoulème (qui a déjà été au service de la Russie en 1798) pour restaurer la monarchie absolue. Mission qu'il mène à bien. Il reçut sa décoration de Ire classe le 22 novembre 1823 (CJ), "pour la fin remplie de succès dans la guerre avec Espagne".

Ci-contre Louis, duc d'Angoulême, lithographie de François-Séraphin Delpech - Bibliotheque Nationale, Paris

- 18 - Général d'infanterie prince Ivan Féodorovitch Varshavsky plutôt connu comme comte Paskevitch-Erivansky (littéralement "de Erivan"). Il reçut sa décoration de Ire classe le 27 juillet 1829 (CJ), "pour la prise d'Erzerum marquant la fin de la guerre russo-turque 1829".

- 19 - Comte Ivan Dibitch-Zabalkansky (littéralement "des Balkans"), reçut sa décoration de Ire classe le 12 novembre 1829 (CJ), "pour la fin victorieuse de la guerre russo-turque 1829" (12).

- 20 - Maréchal autrichien comte Joseph Radetsky, reçut sa décoration de Ire classe le 27 juillet 1848 (CJ), "pour la prise de la ville de Milan le 6 août 1848".

- 21 - empereur Alexandre II fût donc décoré de la quatrième classe pour "services distingués" dans le Caucase. Par la suite, il reçut sa décoration de Ire classe le 26 novembre 1869 (CJ), "à l'occasion du centenaire de la création de l'ordre".

- 22 - Roi de Prusse Friedrich Ludwig Wilhelm Ier (1861-1888) et premier empereur d'Allemagne (1871-1888), reçut sa décoration de Ire classe le 26 novembre 1869 (CJ), "à l'occasion du centenaire de la création de l'ordre... et pour avoir reçut la 4e classe de l'ordre en 1814".

- 23 - Maréchal autrichien archiduc Albrecht, reçut sa décoration de Ire classe le 20 novembre 1870 (CJ), "pour la guerre de 1870 contre les Français".

- 24 - Général de l'artillerie puis maréchal grand duc Michel Nicolaïevitch, héros de la guerre russo-turque de 1877-78, alors commandant en chef de l'armée russe sur le théâtre d'opération du Caucase (forte de 200 000 hommes) et plus particulièrement pour la bataille de Aladzha en 1877. Il est le dernier récipiendaire de la première classe vivant encore en 1909 (13). Il reçut sa décoration de Ire classe le 9 octobre 1877 (CJ).

Ci-contre portrait du grand-duc Michel, portant entre autre les croix, plaque et cordon de l'ordre de Saint-Georges.

- 25 - Général du génie, puis maréchal grand duc Nicolas Nicolaïevitch, commandant en chef de l'armée du Danube (forte de 200 000 hommes) sur le théâtre des opérations européennes et plus particulièrement pour la 3e bataille de Plevna en 1877 et la rédition de son chef Osman Pacha. Il fut le 25e et dernier récipiendaire de l'ordre de première classe de l'histoire militaire russe (14) (15). Il reçut sa décoration de Ire classe le 29 novembre 1877 (CJ).

Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., pp 45-46.
(2) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p 49.
(3) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p., p 48.
(4) (5) (6) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2eme édition, 160 p., p 10.
(7) Un grand merci au Prince Mikail Repnine qui m'a corrigé une erreur concernant son ancêtre, indiquée dans le WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2eme édition, 160 p., p 10.
(15) TROYAT (Henri), Alexandre II, le tsar libérateur, Grandes Biographies Flammarion, Flammarion, 1990, 256pages, ISBN 2-08-066249-X, pp. 24-25.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006