Ordre de Saint-Georges pour officiers

Les récipiendaires dans l'ordre

Les empereurs décorés de l'ordre

Tous les souverains russes depuis Catherine II sont chevaliers de l'ordre, à l'exception de l'empereur Paul Ier.

L'empereur Alexandre Ier fut décoré, mais seulement de la 4e classe, le 13 décembre 1805. Il refusa d'être fait chevalier de Ire classe en tant que souverain, suite aux guerres contre Napoléon. Acte qui contribua à la réputation de l'ordre.

Après "l'oubli" de l'existence de l'ordre de Saint-Georges pendant le règne de Paul Ier (1796-1801), Alexandre Ier rétablit expressement l'ordre de Saint-Georges par un Oukase du 12 décembre 1801 (0).

Ci-contre, portrait de l'empereur Alexandre Ier, avec la croix de 4e classe.

L'empereur Nicolas Ier exprima le désir de devenir chevalier, mais seulement après que le Conseil de l'ordre ait examiné son dossier de 25 ans de service militaire. Il fut décoré de la 4e classe en 1838.

Ci-contre, portrait de l'empereur Nicolas Ier, avec la croix de 4e classe.

Le tsarévitch (grand-duc héritier), promu commandant du corps de la Garde en 1850 et directeur des écoles militaires, part pour le Caucase où les tribus tchétchènes résistent à la pousée russe. Au Daghestan, il reçoit son baptême du feu lors d' un engagement contre les Tchétchènes. Le prince Vorontzov le félicite de son courage et demande par lettre à l'empereur :

"Je supplie Votre Majesté impériale de ne pas refuser cette faveur, écrit-il à Nicolas Ier. La croix de Saint-Georges de 4e classe ne sera seulement une juste récompense pour l'héritier du trône, mais pour tout le corps des Cosaques" (1).

Ci-contre, portrait de l'empereur Alexandre Ier, avec la croix de 4e classe.

Le futur empereur Alexandre II fût donc décoré de la quatrième classe pour "services distingués" dans le Caucase.

Par la suite, il se fera par la suite membre de la 1re classe en 1869 à l'occasion du centenaire de la création de l'ordre.

Ci-contre, portrait de l'empereur Alexandre Ier, avec la croix de 4e classe ainsi que la plaque de l'ordre en forme de losange.

Alexandre III reçut la 2e classe de l'ordre le 30 septembre 1877 pour son service militaire dans la guerre contre la Turquie, comme commandant de corps d'armée.

Ci-contre, portrait de l'empereur Alexandre III, avec la croix de 2e classe.

L'empereur Nicolas II reçut la 4e classe de l'ordre, le 25 octobre 1915 après avoir été recommandé au Conseil de l'ordre de Saint-Georges par le major général prince A.V. Baryatinsky (2).

Ci-contre, portrait de l'empereur Nicolas II, avec la croix de 4e classe.

Notes

(0) Cf. Article de Tatiana Gontcharova, Le plus glorieux des ordres russes la croix de Saint-Georges, La Phalère n°2 n°2, p 40
(1) TROYAT (Henri), Alexandre II, le tsar libérateur, Grandes Biographies Flammarion, Flammarion, 1990, 256pages, ISBN 2-08-066249-X, pp. 24-25.
(2) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2eme édition, 160 p., pp 10-11.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006