Ordre de Saint-Georges pour officiers

Les récipiendaires dans l'ordre

L'ordre russe le plus prisé

Même si le premier ordre russe demeure l'ordre de Saint-André, le prestige de celui de Saint-Georges est en fait le plus prisé. Si l'ordre de Saint-André a été décerné plus de mille fois, en revanche, on ne compte que 25 titulaires de l'ordre de Saint-Georges de 1re classe.

Les chevaliers de l'ordre de Saint-Georges de 1re et de 2e classe étaient extrêmement rares. A la fin du XIXe et au commencement du XXe siècles, on ne pouvait guère prétendre qu'à la 3e classe et, exceptionnellement, au sabre de Saint-Georges couvert de brillants.

Le 26 novembre 1909, à l'occasion de la fête de l'ordre, il n'existait en Russie que 9 généraux chevaliers de la 3e classe et 323 chevaliers de la 4e classe. Encore, pour parvenir à ce chiffre, avait-il fallu, en 1907, fortement atténuer la rigueur des statuts de l'ordre.

A la même date (1909), il n'existait en Russie qu'un seul général porteur du sabre de Saint-Georges couvert de brillants, celui qui avait commandé les cosaques de Transbaïkalie en Mandchourie, le général Pavel Carlovitch Edler de Rennenkampf.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006