Insignes de distinctions et croix de l'ordre militaire de Saint-Georges de Russie pour les sous-officiers, soldats et marins

Croix de l'ordre de Saint-Georges de 1913 à 1917

Principes généraux

Ci-dessus, brevet de croix de Saint-Georges de 3e classe, n° 1253 remise en 1915 au soldat gradé Larion Sidorichenko du régiment d'infanterie de Lutsk n° 165. Avec l'aimable autorisation de © Ruslan Zadanov
Les actions d'éclat susceptibles d'être récompensées par l'attribution de la croix ont été classées en un nombre bien défini de cas. Ceux-ci ont été déterminés en raisons des trois facteurs suivants :
  • danger personnel encouru ;
  • degré de succès
  • l'exploitation qui résulte de l'action.

Si le contingent de croix est illimité, les récompenses en masse sont "en principe" supprimées. Les blessures, si elles ne sont pas accompagnées d'une action d'éclat, ne constituent pas un droit à la croix de Saint-Georges. Les croix sont accordées par les généraux ayant rang de commandant de corps d'armée et de rang supérieur (1).

Notes

(1) SHAT, 16 N 2953, traduction sommaire des nouveaux statuts de l'ordre de Saint-Georges.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006