Les armes de l'ordre de Sainte-Anne

Armes de Sainte-Anne : 3e classe de l'ordre - 1797

Après son accession au trône en 1797 Paul Ier incorpore définitivement l'ordre de Sainte-Anne dans les ordres russes et le divises en trois classes.

La 3e et plus basse classe de l'ordre était directement fixée sur les épées du modèle d'ordonnance de chaque arme, mais sans aucune inscription "Pour Bravoure" contrairement aux armes d'or, car elle pouvait être décernée pour bons services rendus, et pas nécessairement à titre militaire (1).

L’insigne de Sainte-Anne porté sur ces armes est de petite taille, circulaire avec une couronne impériale au sommet, sur lequel figure une croix émaillée rouge qui est la réplique de celle qui se trouve sur le médaillon central de la plaque de l'ordre, un liseré émaillé rouge se trouve sur la périphérie. Sous son règne, cet insigne était fixé sur le plateau de l'épée, et placé de façon à ce qu’on le voit, lorsque l'épée était au fourreau (2).

Ci-contre l'empereur Paul Ier en majesté avec le manteau impériale et les attributs de l'empereur (couronne impériale et sceptre), portant en plus de l'ordre de Saint-André (cordon et plaque), l'ordre de Malte (dont il assuma la grande-maîtrise), en sautoir l'ordre anciennement holstinois et nouvellement russe par intégration de Sainte-Anne - © DR -

Notes

(1) Gorokhoff (Gérard), Gazette des armes n° 140, avril 1985, pp 21-22.
(2)
V.A. Durov, The orders of Russia, p. 113.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006