Ordre de Sainte-Catherine
(ordre de la Libération)

Genèse de l'ordre

Catherine : seconde femme de Pierre le Grand

La genèse de l'institution de cet ordre est très intéressante.

La seconde femme de Pierre le Grand, Catherine Alexeïevna (1684-1727), né en Livonie d'une famille paysanne, épouse en 1701 un dragon suédois qui l'abandonna lors de l'évacuation par les Suédois de la ville Marienbourg en 1702 / 1704 (?).

Quand les Russes entrèrent dans la ville, Martha Skavronskaya (nom qu'elle portait avant sa conversation à l'Orthodoxie), Catherine devint prisonnière et fut vendue comme serve au prince Alexandre Danilovitch Menshikov. Emmenée à Moscou, elle capta l'attention de Pierre le Grand qui en fit sa maîtresse en 1703.

Notes

(1) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2e édition, 160 p, p. 5.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006