Ordre de Sainte-Catherine
(ordre de la Libération)

Genèse de l'ordre

Médiation de Catherine dans la crise du Pruth

Selon la légende, dans cette situation critique, Catherine aurait fait preuve d'une vivacité d'esprit tout à fait remarquable. Elle aurait rassembler tous ses bijoux personnels et les objets de valeur dans le camp afin d'acheter les émissaires turcs lors des négociations des 21 et 22 juillet 1711.

Sans aucun doute, les bijoux de Catherine ont contribué à faire en sorte qu'une trêve fut conclue à des conditions assez honorables pour les Russes malgré les circonstances. Et ce, malgré les vaines tentatives de Charles XII de Suède, exortant le Mehmet Baltadji Pasha, le grand vizir commandant l'armée turque, à la repise des combats.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006