Ordre de Sainte-Catherine
(ordre de la Libération)

Genèse de l'ordre

Choix du nom de l'ordre en l'honneur de mémoire de la Grande-Martyre Sainte-Catherine d'Alexandrie

On connaît peu de chose sur sa la vie de cette vierge et martyre chrétienne. On s'accorde à dire qu'elle fut martyrisée pour sa conviction absolue en la foi chrétienne par Galerius Valérius Maximinus, gouverneur d'Égypte et de Syrie et plus tard empereur d'Orient (1).

Jetée en prison, elle a semé le doute chez cinquante philosophes païens, envoyés à elle pour la convertir. Comme elle tourna en ridicule ces têtes pensantes, l'empereur les fit brûler vifs. Elle échappa miraculeusement au supplice de la roue et elle fut finalement décapitée. Après sa décapitation, la légende dit que son corps fut enlevé par les anges au sommet du Sinaï, puis redescendit dans le monastère édifié par Justinien.

La roue est son attribut, ainsi que la croix symbole des martyres selon la tradition byzantine.

Notes

(1) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2e édition, 160 p, p. 5.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006