Ordre de Sainte-Catherine
(ordre de la Libération)

Historique de l'ordre

Cérémonie d'investiture et pratiques particulières

La cérémonie d'investiture était très élaborée et comprenait une grande messe où officiait le patriarche de l'Église russe. La femme récipiendaire devait faire serment de toujours être fidèle à Sa Majesté, de ne jamais de quelque façon que ce soit, se dresser contre Sa Majesté ou ses pouvoirs autocratiques . Elle a pour obligation de remercier Dieu tous les jours de la délivrance de Pierre le grand, de prier pour la santé et la prospérité de la famille impériale. Les dimanches elle doit prier pour la délivrance des Chrétiens du joug des barbares.

Il existe deux tenues différentes pour les dames de Sainte-Catherine (en fonction de classe obtenue), portées par les récipiendaires lors des cérémonies d'investiture et pour la fête de l'ordre (2).

Ci-contre, tableau du peintre A.P. Antropov de 1763, représentant le portrait de la comtesse A.K. Vorontsova (Worontzowa) portant la tenue (robe, coiffe) et les attributs (cordon, croix, palque) de l'ordre de Sainte-Catherine. © Musée Russe - Saint-Petersbourg.




Faisant également partie de la décoration de Sainte-Catherine et porté uniquement lors des commémorations de l'ordre sur le chapeau , un accesoire en diamants combinant les deux attributs de Sainte-catherine à savoir une roue stylisée, surmontée d'une croix latine (3) complète la tenue officielle de l'ordre.

On devine cet accessoire, sur le chapeau de la comtesse K. Vorontsova (Worontzowa) sur le tableau ci-dessus.

Ci-contre, détail de l'accessoire (or, argent, rubais et brillants) de chapeau en en forme demi-lune (roue surmontée de la croix, symbole de Sainte-Catherine Martyre) - fin XVIIIe siècle - en provenance du Trésor (Schatzkammer) de Russie (ancien Gochran, fonds diamantaire de la Fédération de Russie). Illustration retravaillée à partir d'une photographie originale de © Nikolai Rachmanow, issue du livre Joyaux du Trésor de Russie.

Notes

(1) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2e édition, 160 p, p. 4.

(2) (3) TARARUSHKIN (ouvrage collectif sous la direction de E.N.) / GREBELSKY (rédacteur en chef P.K.), Familles de la noblesse de l'empire russe, Tome 1 : les familles princières, Saint-Petersbourg, 1993, ISBN 5-86153-004-1 / 5-86153-008-X (T.1) 343p, illustartion p. 77.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006