Ordre de Sainte-Catherine
(ordre de la Libération)

Historique de l'ordre

Modifications projetées pour l'ordre en 1855

En 1855, en même temps que l'ensemble des changements introduits dans le système des récompenses russes, apparaît le dessein de faire porter des tenues particulières pour les dames de Sainte-Catherine. Un peintre réputé de la cour, A. Charlemagne, avait réalisé quelques esquisses conservées dans les archives. Heureusement ses idées fantaisistes ne furent jamais appliquées. Le costume pour les occasions solennelles consistait en un sarafan russe stylisé (sorte de vêtement comme un tablier), un kokoshnik (coiffe russe traditionnelle composé d'une sorte de haut diadème avec une chute de rubans sur la nuque) richement ornementé. L'insigne de l'ordre étant porté sur un collier, à la manière de l'ordre de Saint-André. Le sarafan était couvert par une manteau doublé d'hermine s'il était porté par "une princesse de sang, d'une dynastie régnante de monarques, russe ou étranger" (1).
Notes

(1) DUROV (Valery), The orders of Russia, Moscou, 1993, "Voskresnie", ISBN 5-88528-019-3, 160 p, p. 150.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006