Ordre de Sainte-Catherine
(ordre de la Libération)

Insignes de l'ordre

Plaque de Ire classe / particularités

Comme pour les autres ordres, avant le milieu du XIXe siècle, il existe des exemplaires de plaques en canetilles d'argent, directement brodée sur les vêtements, sans aucun enrichissement de diamants. On aperçoit ici aux extremités des pointes des petits trous afin de coudre la plaque sur le vetement (1).

Ci-contre, plaque de l'ordre de Sainte-Catherine - fin XVIIIe début XIXe siècle © The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument 1995.

Après le milieu du XIXe siècle des exemplaires de plaques mobiles en argent, sans aucun enrichissement de diamants voient le jour (2).
Après le milieu du XIXe siècle des exemplaires de plaques mobiles en argent, sans aucun enrichissement de diamants voient le jour (2). La forme de cette plaque légèrement différentes des modèles habituels laisse à penser qu'il s'agit d'une plaque de facture privée, voir de fabircation étrangère.

Ci-contre, plaque de l'ordre de Sainte-Catherine - courant XIXe siècle © The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument 1995.

Le médaillon central de la plaque présente les attributs de martyre de Sainte-Catherine, à savoir sur la partie inférieure figure le haut d'une roue stylisée, surmontée d'une croix latine avec les initiales cyriliques E B O S (depuis le bas à gauche et dans le sens des aiguilles d'une montre). Ces intiales DSFR entre les branches de la croix correspondent à "Domine Salvum Fac Regem", soit "Dieu protège le Tsar".

Ci-contre, détail de la plaque de l'ordre de Sainte-Catherine ci-dessus - courant XIXe siècle © The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument 1995.

Ci-contre plaque enrichie de perles faisant partie des bijoux de la couronne et ayant appartenu à Catherine II la Grande, moité XVIIIe siècle (3).

Ci-contre, plaque de l'ordre de Sainte-Catherine - milieu XIXe siècle © The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument 1995.

Sur certaine facture de plaque, la représentation de la roue surmontée d'une croix latine du médaillon centrale a pu être interprêtée et confondue par certain auteur avec une couronne (4).
Note

(1) NIKITA (M. Valentina), Old Russian orders, Moscou, 1995, The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument, ISBN 5-88678-015-7, 44 p, cf. illustrations p. 20.

(2) NIKITA (M. Valentina), Old Russian orders, Moscou, 1995, The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument, ISBN 5-88678-015-7, 44 p, cf. illustrations p. 20.

(3) NIKITA (M. Valentina), Old Russian orders, Moscou, 1995, The Moscow Kremlin State Historical and Cultural Museum-Monument, ISBN 5-88678-015-7, 44 p, p. 18 cf. illustrations p. 19.

(4) WERLICH (Robert), Russian orders, decorations and medals, including those of Imperial Russia ; the Provisional Government, the Civil War et the Soviet Union, Quaker Press, Washington, D.C., 1981, 2e édition, 160 p, p. 6.


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006