Drapeau et pavillon civil

Vexillologie russe / Page d'accueil /

SOMMAIRE :

Plusieurs paragraphes nous donnent des éléments d'appreciation concernant ce drapeau russe, qui sans aucun doute est le plus célébre.

=> Origine russe des trois couleurs

=> Influence des Pays-Bas

=> Le drapeau inversé des Pays-Bas

=> Justifications des couleurs utilisées

=> Pavillon de marine à l'origine...

=> Puis drapeau national jusqu'en avril 1918

=> Panslavisme

=> Survivance

=> Retour aux sources

=> Drapeau première guerre mondiale

=> Médaille pour le premier recensement en Russie - 1896


· Origine russe des trois couleurs

Les "trois couleurs apparurent pendant le règne du tsar Alexis (1745-1676) et "le premier navire de guerre russe construit en 1667 arborait un pavillon à croix bleue cantonnée de blanc aux 1er et 4e quartiers et de rouge aux 2e et 3e quartiers 1". Deux autres auteurs avancent que le drapeau de 1667 était déjà tricolore horizontal blanc-bleu-rouge 2. Une troisième source contradictoire, nous montre une gravure du vaisseau Oryol datant de 1670, le drapeau de poupe étant effectivement à 3 bandes horizontales, mais la bande blanche est en position centrale (la gravure au noir ne permettant pas de positionner les couleurs rouge et bleu) 3. Que l'on considère le drapeau "écartelé de blanc et de rouge avec une croix bleue (droite) par dessus4." ou le drapeau horizontal traditionnel, les trois couleurs semblent bien avoir été utilisées avant Pierre le Grand.
<sommaire>

· Influence des Pays-Bas

Un voyage en Europe occidentale impressionna profondément le tsar, en lui montrant le besoin urgent de moderniser son pays. L'influence de son séjour aux Pays-Bas, où il travailla comme un simple ouvrier sur chantier maritime, est incontestable. Dès son retour en Russie, il organise la production d'une marine de guerre.
De même, en matière de drapeaux et pavillons, "il est difficile d'attribuer à une coïncidence le fait que c'est précisément à son retour des Pays-Bas qu'il créa le drapeau tricolore qui ne différait du tricolore hollandais que par l'ordre des bandes. De plus, tout comme le hollandais, le pavillon russe fut aussi employé avec six et neuf bandes en tout"5.
<sommaire>

· Le drapeau inversé des Pays-Bas

Pierre le Grand "dota la marine marchande d'un pavillon à bandes horizontales bleue, blanche et rouge (du haut vers le bas). Celui-ci présentait les couleurs des Pays-Bas inversées. Le tsar ignorait alors que le fait d'arborer un pavillon à l'envers représentait à cette époque, dans la tradition maritime, un appel au secours. Les bateaux russes semblaient donc des navires hollandais en détresse. On le fit remarquer au tsar et en 1701, pour mettre fin à cet inconvénient il fit ajouter sur les pavillons de la marine marchande une croix de Saint-André bleue dans la bande blanche"6.
<sommaire>

· Justifications des couleurs utilisées

- "La version russe du tricolore reçut une interprétation conforme à l'histoire nationale. Certains y virent les couleurs de Saint-Georges-le-Victorieux, avec son manteau bleu et son cheval blanc. Le blanc symbolisait, disait-on, la noblesse et la franchise; le bleu : la véracité, l'honneur, la droiture et la chasteté; le rouge : l'amour, le courage, la hardiesse et la générosité"7.
- On remarque également que le blanc était traditionnellement associé à la Russie blanche (la Biélorussie), le bleu à la petite Russie (l'Ukraine) et le rouge à la grande Russie (la Russie proprement dit)8.
- Une autre interprétation nous dit que selon la tradition byzantine, le rouge symbolise la dignité impériale, le bleu évoquait la Vierge, Protectrice de la Russie et le blanc signifiait liberté et indépendance 9.
<sommaire>

· Pavillon de marine à l'origine...

Un auteur avance que l'on vit flotter ce pavillon tricolore pour la première fois en Russie en 1667-1668, sur la flotte Vologne à l'époque de Pierre le Grand"10. Cependant plusieurs inexactitudes existent dans ces propos (s'agit-il bien du tricolore horizontale ou du tricolore d'Alexis Ier ? - en 1667-1668 Pierre le Grand n'est pas encore né). Le30 novembre 1699, le pavillon pour les navires de la flotte russe est le tricolore blanc-bleu-rouge horizontal avec une croix de Saint-André bleue sur le tout 11. Ce n'est que par l'ukase du Ier janvier 1705, que le tsar fixe les couleurs blanche, bleue, rouge en bandes horizontales (de haut en bas) pour la marine marchande 12.
Le 29 décembre 1732, la tsarine Anna Ivanovna, nièce de Pierre le Grand, remplaça ces couleurs par un pavillon entièrement blanc. Élisabeth, fille de Pierre le Grand, Tsarine en 1741 restaura les trois couleurs pour les navires marchands. Celles-ci furent également utilisées pour la marine de guerre sous le tsar Alexandre Ier (1801-1825) 13.
<sommaire>

· Puis drapeau national jusqu'en avril 1918

Il devient drapeau national alternatif entre 1858 et 1883 14. Le 7 mai 1883, le gouvernement reconnut le blanc, bleu, rouge comme seul drapeau national à l'usage des citoyens 15. Il ne deviendra national que beaucoup plus tard, en 1896 : à la veille du couronnement de Nicolas II. Le ministre de la Justice de l'Empire Russe décréta qu'il fallait définitivement considérer comme "couleur nationale" le drapeau blanc, bleu, rouge, "et nul autre"16.
Il fut employé par la Russie impériale jusqu'en 1917. La République russe, proclamée en mars 1917, l'utilisa non officiellement comme drapeau et pavillon national.
En avril 1918 le drapeau national tricolore russe est interdit à la réunion de la fraction bolchevique du comité exécutif central russe sur la proposition du bolchevik Sverdlov 17.
<sommaire>

· Panslavisme

"Quelqu'en soit l'explication, le blanc-bleu-rouge s'intégra si bien dans la symbolique russe, qu'au XIXe siècle dans ses différentes combinaisons il apparut comme un emblème panslave dans toute l'Europe de l'Est 18" (tricolore rayé rouge-bleu-blanc monténégrin vers 1880 ; tricolore rayé rouge-blanc-bleu croate date de 1848 ; tricolore rayé blanc-bleu-rouge slovène date de 1848 ; le tricolore rayé rouge-bleu-blanc serbe date de 1835 ; le tricolore rayé blanc-vert-rouge bulgare date de 1878 ; les couleurs du drapeau tchécoslovaque,... ).
<sommaire>

· Survivance

Durant les années de guerre civile en Russie, les troupes de russes blancs des généraux Kornilov, Denikine et Wrangel combattirent sous le drapeau blanc-bleu-rouge. En exil et en certains lieux, le drapeau tricolore russe continua d'être honoré (notamment dans les principaux camps de scouts russes orthodoxes, les "Vitiaz" au cimetière militaire russe de Saint-Hilaire le Grand et au camps de Laffrey).
<sommaire>

· Retour aux sources

"Aucun autre drapeau ou pavillon, que ce soit un drapeau national ou un pavillon de guerre, ne fut jamais proposé à côté de ceux qu'à créés Pierre le Grand, avant qu'un ordre entièrement nouveau fut instauré par le gouvernement soviétique 19".
A partir de mars 1990, les anciennes couleurs font à nouveau leur apparition lors de manifestation à Moscou . Le 22 août 1991, est hissé au dessus du Parlement russe pour le première fois depuis 1918, le drapeau national russe 20. Ce drapeau qui flotte depuis le 22 août 1991 sur l'immeuble où se trouve le bureau du président Boris Eltsine à Moscou est officieusement adopté par le Parlement de Russie le 25 août 1991"21. Le décret n° 2126 du 11 décembre 1993 du président Boris Eltsine porte sur le drapeau national de la Fédération de Russie. Il est accompagné d'un long Règlement qui fixe entre autre ses couleurs et dimensions "le drapeau national de la Fédération de Russie est constitué d'un tablier rectangulaire divisé en bandes horizontales de largeur égale : celle du haut est blanche, celle du milieu est bleue et celle du bas rouge. Le rapport de la largeur du drapeau à sa longeur est de 2 à 3." 21bis. Le décret n° 1714 du 20 août 1994 du président de la Fédération de Russie, Boris Eltsine, instaure une "journée du drapeau national de la Fédération de Russie" fixée le 22 août 21ter.

fera du 22 août la "fête national du drapeau russe"21 .
<sommaire>

· Drapeau première guerre mondiale

En 1914, Nicolas II, "pour symboliser les liens étroits que le tsar croyait existant entre le peuple russe et lui-même 22", autorisa l'addition sur le drapeau national d'un canton en haut à la hampe, portant les armoiries de l'Empire, à savoir l'aigle bicéphale chargée en son centre des armes de Moscou et des armoiries des provinces russes, pour servir de drapeau civil 23.
Le musée de l'Armée de Paris, possède dans la salle 1914-1918 un tel drapeau. De 1914 à février 1917, deux types de drapeau tricolore coexistent donc.
<sommaire>

· Médaille pour le premier recensement en Russie - 1896

Un médaille, instituée le 29 décembre 1896, a été décernée à tous les personnels civil et militaire ayant participé au premier recensement général de la population de Russie. La médaille circulaire (env 28 mm) de bronze foncé est la seule médaille à être décernée suspendue à un ruban aux couleurs du drapeau tricolore national russe 24.
< retour à phalèristique russe ><sommaire>

 


/ Sommaire / Vexillologie russe / Page d'accueil /

 

1-Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991, p. 16.

2- ZWEGUINTZOW (W. ), Drapeaux et étendards de l'armée russe, XVIe - 1914 et pavillons de marine, textes Russe et Français, Paris, 1964, 86 p en français et 122 planches de dessins., planche 114, fig 1. et dans la plaquette de l'exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, plus particulièrement l'article de Natalia SMIRNOVA intitulé "l'histoire du drapeau russe" extrait de livre inédit "Couleurs et drapeaux", pp 12-13., p. 13

3- MICHANOV (Valentin), ouv. collec. sous la direction de, La flotte de l'Empire de Russie, 300 anniversaire de la Fondation, Saint-Petersbourg, 1996, Slavia, 1996, 288 p., pp 14-15.

4- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178., p 176.
<sommaire>

5- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178., p 176.

6- Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991.

7- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178., p 176.

8- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p, article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178., pp 176-177 et plaquette dans le cadre d'une exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, pp 12-13, p 13.

9- Plaquette de l'exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, et plus particulièrement l'article de Natalia SMIRNOVA intitulé "l'histoire du drapeau russe" extrait de livre inédit "Couleurs et drapeaux", pp 12-13., p. 13
<sommaire>

10- Plaquette de l'exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, et plus particulièrement l'article de Natalia SMIRNOVA intitulé "l'histoire du drapeau russe" extrait de livre inédit "Couleurs et drapeaux", pp 12-13, p 13.

11- MICHANOV (Valentin), ouv. collec. sous la direction de,, La flotte de l'Empire de Russie, 300 anniversaire de la Fondation, Saint-Petersbourg, 1996, Slavia, 1996, 288 p, pp 14-15.

12- Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991.

13- Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991.

14- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178., p 175.

15- Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991.

16- Plaquette de l'exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, et plus particulièrement l'article de Natalia SMIRNOVA intitulé "l'histoire du drapeau russe" extrait de livre inédit "Couleurs et drapeaux", pp 12-13.
<sommaire>

17- Plaquette de l'exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, et plus particulièrement l'article de Natalia SMIRNOVA intitulé "l'histoire du drapeau russe" extrait de livre inédit "Couleurs et drapeaux", pp 12-13.

18- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178, p177.

19- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178.

20- Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991.

21- Plaquette de l'exposition "Il y a 300 ans la marine russe, 100 ans Nicolas II en France, 5 ans la renaissance du drapeau russe" au musée du Drapeau Russe, 24 p., 1996, Paris, et plus particulièrement l'article de Natalia SMIRNOVA intitulé "l'histoire du drapeau russe" extrait de livre inédit "Couleurs et drapeaux", pp 12-13.

21 bis DEGTIAREV (Alexandre), L'histoire du Drapeau russe, musée de Drapeau russe, Paris, 1997, ISBN : 5-7524-0017-6, p 144. Ouvrage très complet sur l'histoire de la vexillologie russe des orignes à jours. pp. 136-140

21 ter DEGTIAREV (Alexandre), L'histoire du Drapeau russe, musée de Drapeau russe, Paris, 1997, ISBN : 5-7524-0017-6, p 144. Ouvrage très complet sur l'histoire de la vexillologie russe des orignes à jours. p 141.

22- SMITH (Whitney ), directeur du Centre de recherche des drapeaux à Winchester, USA, Les Drapeaux à travers les âges et dans le monde entier, traduction : Georges Pasch, Fayard, ISBN n° 2-213-00338-6, 1976, 358p. Article concernant plus particulièrement la Russie pp. 174-178, p.177.

23- Emblèmes et pavillons, bulletin de la société Française de Vexillologie, , ISSN 0769-7864, plus particulièrement l'article de Lucien PHILIPEE sur le drapeau de la Fédération de Russie et ses orignines, pp 16-17 dans le n°28 / août 1991.

24- WERLICH, p.


/ Sommaire / Vexillologie russe / Page d'accueil /


© Nicolas Botta-Kouznetzoff 1997 - 2006